robert1943 robert1943 robert1943

usa

  • L’Otan rejette le désarmement nucléaire

    L’Otan rejette le désarmement nucléaire

    Le lendemain du jour où le président Trump exposait aux Nations Unies un scénario de guerre nucléaire, menaçant de “détruire totalement la Corée du Nord”, s’est ouverte aux Nations Unies, le 20 septembre, la signature du Traité sur la prohibition des armes nucléaires. Voté par une majorité de 122 états, il engage à ne pas produire ni posséder des armes nucléaires, à ne pas les utiliser ni menacer de les utiliser, à ne pas les transférer ni à les recevoir directement ou indirectement, avec l’objectif de leur totale élimination.

    Lire la suite

  • Nouvelles violences en Ukraine

    On ne reçoit pas beaucoup d'informations de la part des medias sur les événements qui se passent réellement en Ukraine. Cet article veut combler certaines lacunes. L’article original de Georges Spriet est paru en néerlandais dans la revue VREDE n°441, mars 2017, ainsi que sur le site www.vrede.be . La traduction en français ne contient que des extraits.

     

    Lire la suite

  • Message de Mme Tran To Nga: « Ma terre empoisonnée »

    Cher(e)s Ami(e)s,

    L’histoire a commencé il y a 8 ans, en 2009, au Tribunal International d’Opinion, en soutien aux victimes de l’Agent Orange du Viet Nam. J’ai témoigné en tant que victime de la dioxine, parmi les 12 témoins venus du Viet Nam, des Etats Unis, de la Corée du Sud et des Philippines….

     

    Lire la suite

  • La lutte pour la reconnaissance des séquelles de l’Agent Orange : un combat sans fin

    De 1961 à 1971, l’aviation américaine a déversé, principalement sur la partie méridionale du Vietnam, plus de 80 millions de litres de produits chimiques dont 60% était de l’Agent orange, un défoliant composé de deux molécules d’herbicides particulièrement toxiques. Entre 3 et 4 millions de personnes ont été touchées par ses épandages, qui ont provoqué plus de 300.000 décès sur plusieurs générations. 

    Lire la suite

  • Star Wars, de la fiction à la réalité

    Dans l’imaginaire collectif les armes spatiales sont celles des films de science-fiction de la série «Star Wars». Or, sans qu’on ne s’en aperçoive, parce que dans les médias presque personne n’en parle, elles sont devenues réelles. La course aux armements, nucléaires compris, s’est depuis longtemps étendue de la terre à l’espace. En tête se trouvent les Etats-Unis, qui visent toujours plus le contrôle militaire de l’espace. La nouvelle secrétaire de l’U.S. Air Force, Heather Wilson, immédiatement après avoir pris ses fonctions, annonce le 16 juin la réorganisation du quartier général pour potentialiser les opérations spatiales en les intégrant encore plus dans celles de l’aéronautique. Objectif déclaré : «Organiser et entraîner des forces en mesure de prévaloir dans n’importe quel futur conflit qui puisse s’étendre à l’espace».

     

    Lire la suite

  • Star Wars, de la fiction à la réalité

    Dans l’imaginaire collectif les armes spatiales sont celles des films de science-fiction de la série «Star Wars». Or, sans qu’on ne s’en aperçoive, parce que dans les médias presque personne n’en parle, elles sont devenues réelles. La course aux armements, nucléaires compris, s’est depuis longtemps étendue de la terre à l’espace. En tête se trouvent les Etats-Unis, qui visent toujours plus le contrôle militaire de l’espace. La nouvelle secrétaire de l’U.S. Air Force, Heather Wilson, immédiatement après avoir pris ses fonctions, annonce le 16 juin la réorganisation du quartier général pour potentialiser les opérations spatiales en les intégrant encore plus dans celles de l’aéronautique. Objectif déclaré : «Organiser et entraîner des forces en mesure de prévaloir dans n’importe quel futur conflit qui puisse s’étendre à l’espace».

     

    Lire la suite

  • Guerre froide, le retour

    nouvelles de dampremy,guerre froide,russie,usa,europe,poutine,barack obama

    Gérald Papy
    Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express

    Confrontation indirecte en Syrie, conflit gelé en Ukraine, manoeuvres de déstabilisation... on se croirait revenu aux heures les plus tendues de la confrontation Est-Ouest. Certes, le contexte a changé. Mais les risques de dérapages vertigineux ne sont pas exclus.

    Lire la suite