robert1943 robert1943 robert1943

urss

  • Alexandra Kollontaï (URSS) : anti-mariage et anti-fidélité, contre le féminisme égalitariste bourgeois

    Alexandra Mikhaïlovna Kollontaï (en russe: Александра Михайловна Коллонтай), née en 1872 à Saint-Pétersbourg et morte le 9 mars 1952 à Moscou, est une femme politique communiste et féministe russe puis soviétique. Elle est la première femme de l’Histoire contemporaine à avoir été membre d’un gouvernement et ambassadrice dans un pays étranger (1923 en Norvège, 1930 en Suède). Des hommes politiques finlandais proposeront sa candidature pour le Prix Nobel de la paix, en 1946.

     

    Lire la suite

  • La fin de l'homme rouge de Svetlana Alexievitch

    Aux Éditions "Actes-Sud"

     C'est un livre que tout un chacun doit lire car il nous montre un monde où "l'avoir" a remplacé "l'être". Une époque où l'argent est devenu une valeur qui a réussi à imposer sa suprématie. Un monde qui se construit en bourse au jour le jour où l'avenir à disparu. Mais un autre monde a existé...

    Lire la suite

  • Star Wars, de la fiction à la réalité

    Dans l’imaginaire collectif les armes spatiales sont celles des films de science-fiction de la série «Star Wars». Or, sans qu’on ne s’en aperçoive, parce que dans les médias presque personne n’en parle, elles sont devenues réelles. La course aux armements, nucléaires compris, s’est depuis longtemps étendue de la terre à l’espace. En tête se trouvent les Etats-Unis, qui visent toujours plus le contrôle militaire de l’espace. La nouvelle secrétaire de l’U.S. Air Force, Heather Wilson, immédiatement après avoir pris ses fonctions, annonce le 16 juin la réorganisation du quartier général pour potentialiser les opérations spatiales en les intégrant encore plus dans celles de l’aéronautique. Objectif déclaré : «Organiser et entraîner des forces en mesure de prévaloir dans n’importe quel futur conflit qui puisse s’étendre à l’espace».

     

    Lire la suite

  • Star Wars, de la fiction à la réalité

    Dans l’imaginaire collectif les armes spatiales sont celles des films de science-fiction de la série «Star Wars». Or, sans qu’on ne s’en aperçoive, parce que dans les médias presque personne n’en parle, elles sont devenues réelles. La course aux armements, nucléaires compris, s’est depuis longtemps étendue de la terre à l’espace. En tête se trouvent les Etats-Unis, qui visent toujours plus le contrôle militaire de l’espace. La nouvelle secrétaire de l’U.S. Air Force, Heather Wilson, immédiatement après avoir pris ses fonctions, annonce le 16 juin la réorganisation du quartier général pour potentialiser les opérations spatiales en les intégrant encore plus dans celles de l’aéronautique. Objectif déclaré : «Organiser et entraîner des forces en mesure de prévaloir dans n’importe quel futur conflit qui puisse s’étendre à l’espace».

     

    Lire la suite

  • La Russie en Guerre par Alexander Werth

    alexander werth,nazisme,léningrad,urssLes Editions Tallandier (Collection Texto) ont eu l'excellente idée de publier en deux tomes "La Russie en guerre" d'Alexander Werth. Il s'agit d'une réédition puisque la première édition est publiée en 1964 et traduite en une douzaine de langues. Après bien  des hésitations, l'URSS accorde son feu vert pour une édition en russe dès 1965. C'est un succès foudroyant. En quelques jours les 25 000 exemplaires sont épuisés.

    Lire la suite

  • Instructions données aux Einsatzgruppen

    einsatzgruppen,nouvelles du progrès,urss,juifsCes tueurs, quelle est l'étendue de leur mission ? On a longtemps pensé qu'ils ont reçu l'ordre d'exterminer les juifs soviétiques peu avant le déclenchement de la campagne. En réalité, cette version résulte des aveux faits par certains dirigeants de ces unités spéciales, dont Ohlendorf, à Nuremberg ; or l'on sait aujourd'hui que ces déclarations entraient dans le cadre d'une stratégie juridique menée par les accusés pour rejeter le blâme sur Hitler, Himmler et Heydrich et se décharger de leur responsabilité en invoquant l'obéissance aux ordres. Quelques SS, comme Bruno Streckenbach (chef du personnel au R.S.H.A.), qui, selon Ohlendorf, auraient remis l'ordre d'extermination à la mi-juin 1941, ont nié avoir émis ou reçu l'ordre en question avant l'invasion. Mais lorsque Ohlendorf a fait cet aveu, Streckenbach était donné pour mort en Russie ; or il reviendra de l'archipel du goulag dans les années 50...

    Lire la suite

  • La guerre contre l'URSS: "Une lutte raciale sans pitié"

    nouvelles du progrès,urss,extermination des russesIl y a volontiers "oubli" ou incrédulité du public lorsqu'on évoque les entreprises génocidaires nazies en territoires soviétiques occupés, du moins lorsque, outre les Juifs victimes d'un génocide dont on connaît les développements ultérieurs, on mentionne aussi les Slaves,les prisonniers soviétiques. Ces victimes-là de l'extermination NE SONT PRESQUE JAMAIS MENTIONNEES DANS LES MEDIAS. Comment caractériser cet "oubli", si ce n'est un "négationnisme" implicite ou, pire, une intériorisation du racisme nazi concernant les "UNTERMENSCHEN" slaves? Nous dira-t-on encore qu'il s'agit de l'"incompétence" des journalistes, de leur "manque de moyens" ?

    Cette occultation est désormais le fait, assez largement, de milieux de gauche qui,pour toutes sortes de raisons, éprouvent de la HONTE à encore parler de l'Union soviétique, de ses mérites ou de ses malheurs…sauf bien sûr lorsqu'il s'agit de dénoncer "le régime" et Staline. Y compris face à l'abominationnazie.

    Voici de quoi rafraîchir un peu les mémoires.

    Lire la suite