robert1943 robert1943 robert1943

service militaire

  • Le contexte de l’affaire du marin Poncelet

    Pourquoi le gouvernement belge tenait-il à faire adopter une mesure si impopulaire (passage à 2 années de service militaire? 

    Nous étions en période de guerre froide, dans un monde bipolaire. Les tensions idéologiques et politiques entre les États-Unis et l’URSS (et leurs alliés respectifs) étaient tangibles. La guerre de Corée (1950-1953) qui venait de débuter amorçait une longue suite d’affrontements indirects qui allaient opposer les deux superpuissances.

    Lire la suite

  • 1951, l’affaire du marin Poncelet : un témoignage pictural qui nous entraîne vers le présent

    L’analyse du passé nous donne souvent la clé d’entrée pour questionner le présent. Cette fois, nous nous sommes penchés sur une toile réalisée en 1951 autour de l’affaire du marin Poncelet qui, pour des raisons idéologiques, s’opposa à la prolongation du service militaire. Cette œuvre picturale fut une manière, pour de jeunes artistes, de se positionner face aux problématiques de leur époque. On verra que, soixante ans plus tard, le contexte politique présente encore quelques similitudes et que la jeunesse a certainement autant de motifs de s’indigner. 

    Lire la suite

  • LE TIRAGE AU SORT

     

    tirage au sort 1 001.jpg

    Au XIXe siècle, jusqu’en 1909, le service militaire était fonction d’une loterie.

    Chaque province était divisée en cantons de milice. 

    Le tirage au sort désignait les miliciens appelés à servir dans l’armée. Seuls, les fils soutiens de famille, les mariés d’avant le tirage, et les ecclésiastiques étaient exemptés du service militaire. Étaient aussi exemptés du service militaire tous ceux qui étaient handicapés physiques, les accidentés ou invalides, de même ceux reconnus déments

    Lire la suite

  • LE TIRAGE AU SORT

     

    nouvelles,service militaire,belgique

    Au XIXe siècle, jusqu’en 1909, le service militaire était fonction d’une loterie.

    Chaque province était divisée en cantons de milice. 

    Le tirage au sort désignait les miliciens appelés à servir dans l’armée. Seuls, les fils soutiens de famille, les mariés d’avant le tirage, et les ecclésiastiques étaient exemptés du service militaire.

    Lire la suite