robert1943 robert1943 robert1943

kadhafi

  • Eddy Plenel : "L'intérêt personnel de Sarkozy a pesé dans l'intervention en Libye"

    sarkozy,kadhafi,lybie,élections françaises,plenel

    L'ancien président français Nicolas Sarkozy est auditionné depuis plus de 24h à Paris au sujet des soupçons de financement illicite autour de sa campagne de 2007. Au micro de La Première, le rédacteur en chef de Mediapart - qui a révélé une partie de l'affaire - Edwy Plenel explique qu'il n'est pas étonné par cette audition. "On s'attendait à ce que les policiers et juges d'instruction confrontent l'ancien président de la République à tous les éléments qu'ils ont rassemblés", dit-il. 

    Lire la suite

  • Révélation du Canard Enchaîné : Kadhafi condamné à mort par Washington et Paris

    kadhafi,syrte,sarozy,obamaArticle paru dans le Canard Enchaîné du 26-10-2011
     
    Obama et Sarkozy ne voulaient pas qu’il s’en sorte vivant. De crainte qu’il ne parle trop lors de son procès devant la Cour pénale internationale.
     
    Mercredi, 19 octobre en fin d’après-midi, un colonel du Pentagone téléphone à l’un de ses correspondants au sein du service secret français. Chargé du dossier « Kadhafi », l’une des priorités actuelles des généraux de l’équipe Obama, l’Américain annonce que le chef libyen, suivi à la trace par des drones Predator US, est pris au piège dans un quartier de Syrte et qu’il est désormais impossible de le « manquer ».

    Lire la suite

  • Rouges et Verts européens sur la Libye : vert militaire mais pas rouges de honte

    lbie,kadhafi,palestineQuelques rodomontades d'un colonel déboussolé, une pincée d'images poignantes de ses victimes gisant au sol ou contraintes à l’exil, des manifestants surarmés appelant au secours (on est curieusement loin du pacifisme des manifestants tunisiens, yéménites ou égyptiens) et nous voilà embarqués dans une nouvelle odyssée coloniale.

    Un sacré équipage tout de même que notre invincible armada : au gouvernail, d’Obama à Sarkozy, tout le gratin de l’humanisme désintéressé, des chasseurs-bombardiers munis de missiles aussi vertueux et intelligents que le philosophe à la chemise blanche qui les téléguide, les habituels caniches de la presse et puis, quelques cheikhs pour faire bonne figure devant les masses arabes. Il y a comme un air de déjà-vu.

    Lire la suite