robert1943 robert1943 robert1943

30/01/2016

L’or noir, dieu unique du conflit sunnites-chiites

iran,irak,arabie,pétrole

Stéphane Aubouard extrait de L'Humanité

Sous couvert de bataille ethnico-confessionnelle, la soit-disant rupture en cours entre sunnites et chiites dans le golfe arabo-ersique est avant tout le résultat d’une guerre économique sans merci que se livrent l’Arabie saoudite et l’Iran, les deux principaux producteurs de pétrole de la région.

Lire la suite

05/08/2011

Prix de la guerre: $4.000 milliards, 225.000 vies

guerres,afghanistan,irak,pakistan,11 septembre 2001BROWN (USA) —Près de 10 ans après l'attaque terroriste du 11 septembre 2001, le prix de la guerre comprend au moins 225.000 personnes tuées et des dépenses entre 3200 et 4000 milliards.

 

Si les conflits en Afghanistan, Irak et Pakistan continuent sur le même mode, ils vont exiger $ 450.000 milliards de dépenses additionnelles par le Pentagone d'ici à 2020.

Les nouvelles estimation du projet «Costs of War» suivent, avec des détails du prix humain et financier de la réponse militaire et économique aux attaques terroristes de 2001. Parmi les découvertes les plus importantes de ce groupe:

Lire la suite

05/01/2011

Le Moyen-Orient, au bord d’une nouvelle « préventive » ?

5-ans-de-guerre-contre-le-terrorisme1.jpgFaut-il rappeler l’absolue désolation de 20 ans d’embargo, trois guerres et des millions de victimes d’un Irak totalement détruit et en proie à des attentats quotidiens depuis l’illégale intervention américano-britannique en 2003 ; rappeler aussi les bombardements continus sur l’Afghanistan qui après 10 ans de résistance contre l’invasion par URSS en est bientôt à 10 ans de résistance contre l’invasion par les USA et l’OTAN ; rappeler encore l’interminable calvaire de la Palestine sous la botte israélienne, et cela depuis plus de 62 ans d’une partition brutale et injuste suivie d’une occupation humiliante et meurtrière ; ainsi que les bavures régulières que s’autorisent les « forces de la coalition » au Pakistan, tuant régulièrement tant d’innocents dans un décompte probablement minimaliste ; et les incessantes provocations de l’armée sioniste aux frontières du Liban, après leurs nombreuses et sanglantes interventions armées dans ce pays occupé pendant 20 ans ; les pressions constantes exercées sur la Syrie accusée à tort dans l’assassinat du 1er ministre libanais R. Hariri, amputée d’une partie de son territoire dans le Golan, et toujours dans l’œil du cyclone ?...

Lire la suite