robert1943 robert1943 robert1943

03/04/2016

Les inégalités de revenus nuisent à la croissance

nouvelles du progrès,fmi,ocde,richesse,pauvreté.

Les tenants de la théorie du « ruissellement » ou « trickle down », selon laquelle les revenus des plus riches contribueraient à la croissance, ont du souci à se faire : des économistes du Fonds monétaire international (FMI) contestent ouvertement cette approche. Dans une étude sur les causes et les conséquences des inégalités, ils établissent au contraire que, plus la fortune des riches s’accroît, moins forte est la croissance.

Lire la suite

28/05/2013

Sauvons le peuple grec de ses sauveurs !

 nouvelles du progrès,fmi,bce,grèce,detteTribune : Par un collectif d’intellectuels et d’artistes

 Au moment où un jeune Grec sur deux est au chômage, où 25 000 SDF errent dans les rues d’Athènes, où 30% de la population est tombée sous le seuil de pauvreté, où des milliers de familles sont obligées de placer leurs enfants pour qu’ils ne crèvent pas de faim et de froid, où nouveaux pauvres et réfugiés se disputent les poubelles dans les décharges publiques, les «sauveurs» de la Grèce, sous prétexte que les Grecs «ne font pas assez d’efforts», imposent un nouveau plan d’aide qui double la dose létale administrée.

Lire la suite

01/12/2011

Agences de notation: la grande hypocrisie des Gouvernements

nouvelles du progrès,agences de notation,bce,fmiIl serait inconscient de ne pas voir en face les faiblesses de la notation des obligations d’Etat émises par les pays du monde entier. J’ai moi-même été assez critique dans le passé pour ne pas leur en faire le reproche. Cela permet-il pour autant aux gouvernements européens de s’en prendre à ce qui constitue le seul baromètre internationalement reconnu de la santé des Etats ?

Lire la suite

13/06/2011

Au Festival de Kahn, palme des reins à : « PS : la grande imposture »

fmi,strauss kahn,justice américaine,gauche caviarUne fois encore, dans la scénographie proposée la réalité dépasse la fiction. Vous aimiez les séries made in USA et en redemandiez : vous voilà servis…

Personne ne blâmait la justice américaine que l’on voyait fonctionner depuis des années à travers la petite lucarne. Que du contraire, selon le sacro-saint audimat. D’ailleurs, n’avait-elle pas contraint l’homme le plus puissant du monde, le président Clinton, à mettre un genou à terre pour l’affaire Monica Lewinsky? Or, voilà que d’un coup, elle ne sied plus. Et comme le soulignait avec pertinence Gilles Devers dans un papier récent[1], déjà lors de l’affaire Florence Cassez, la justice mexicaine était « injuste » ; dans celle de l’Arche de Zoé, la justice tchadienne était « nulle » ; et dans celle-ci elle serait « cruelle »… Il n’y aurait donc que la justice française qui soit idéale. Habitué à une justice à géométrie variable, le gratin politique qui se pense et se comporte dorénavant en «star » rejette violemment ce qu’il craint voir un jour fondre sur lui. Son immunité serait-elle à terme, menacée? Certaines des affaires les plus glauques – et la liste est longue – pourraient-elles être enfin révélées?

Lire la suite