robert1943 robert1943 robert1943

cinéma

  • Libres propos : « Mépris envers la culture ».

    "Quand j’entends le mot culture, je sors mon révolver ! ". Cette phrase célèbre a  été prononcée par Joseph Goebbels, Ministre de la propagande du IIIe Reich.   Aujourd'hui, cette affirmation doit être placée dans les attitudes du consumérisme tant elle affiche ouvertement ce mépris envers la culture. Il n'y a qu'à voir la médiocrité des émissions de télé où l'intelligence est rabaissée au niveau zéro... Plus besoin d'agiter l’épouvantail du nazisme pour diaboliser la culture. Pour la bonne marche de leurs affaires, les lobbies financiers du consumérisme et du divertissement ont compris depuis longtemps que la culture est une arme redoutable...

    Lire la suite

  • La Shoah encore et toujours...

    nouvelles du progrès,shoah,cinéma,juifs,extermination,eichmanCes dernières années, la réalisation de films évoquant le sort tragique des juifs d'Europe sous le régime nazi, se multiplie à un tel point me disait récemment un ami, que l'on finira par nous faire croire que l'Allemagne était entrée en guerre contre les juifs. Certes, le sort de six millions de juifs exécutés par une industrie de la mort mise en place par les sbires d'Hitler, ne peut être ni niée ni rayée d'un trait de plume.

    Lire la suite

  • L’indispensable exception culturelle

    nouvelles du progrès,exception culturelle,hugues le paige,cinéma,cannesTrois événements se télescopent qui mettent en évidence le caractère crucial de l’exception culturelle pour assurer l’existence de la création européenne. Il y a d’abord le festival de Cannes qui vient de s’ouvrir en soulignant la vitalité du cinéma français. Rien de moins que six films dans la compétition officielle, mais une foule d’autres dans les différentes sections et des cinéastes du monde entier qui ne sont présents à Cannes qu’à travers la production ou la coproduction française.

    Lire la suite

  • GÉRARD, T'ES PAS TOUT SEUL...

    nouvelles,salaires,cinéma,depardieuCHRONIQUE DEPUIS MON DIVAN

    Dans une tribune publiée dans le « Le Monde (le 29-12-12), le producteur de cinéma, Vincent Maraval, pousse un coup de gueule qui fait du bien ! Il explique très précisément que l'affaire Depardieu est le baobab qui cache la forêt : le vrai, l'authentique scandale, dit-il, c'est que la plupart des acteurs français, non seulement les stars, mais aussi  ceux de moindre pointure, touchent de trop gros salaires.

    Lire la suite