robert1943 robert1943 robert1943

17/01/2011

La grande amertume des Palestiniens du Liban

liban palestine.jpgUne loi vient de leur ouvrir l'accès au travail dans leur pays d'accueil. Mais, 62 ans après leur exil, les réfugiés palestiniens dénoncent la précarité de leur sort et continuent de réclamer le « droit au retour » dans leurs anciennes maisons.
 
Si chaque famille malheureuse l'est à sa façon, comme dans la célèbre phrase d'ouverture d'Anna Karénine, la diaspora palestinienne du Liban continue d'occuper une place à part dans le long martyrologe des Arabes de Palestine. Soixante-deux ans après la fuite de leurs aïeux jetés sur les routes de l'exil lors de la création de l'État d'Israël en 1948, et vingt ans après la fin de la guerre civile libanaise, les réfugiés palestiniens au pays du Cèdre restent des citoyens de seconde zone, quasiment privés de droits civils et personnels.

Lire la suite