robert1943 robert1943 robert1943

01/07/2016

Histoire : le procès d’Auchwitz à Francfort (4 ème partie)

i-g-farben-013.png

Le camouflage judiciaire des crimes nazis

Accusé n° 1 :

Chacun d’entre nous veut préciser que nous n’avons fait que notre devoir, même quand ce devoir était dur et même quand cela nous coûtait de le faire.

Maintenant que notre pays est, après une guerre dévastatrice, parvenu jusqu’à une place de premier plan dans le monde, nous devrions nous concentrer sur d’autres choses.

Lire la suite

27/06/2016

Histoire : le procès d’Auchwitcz à Francfort( 3 ème partie)

nouvelles du progrès,auswchitz,camps concentration,brirkenau

Les accusés : Des hommes de main agissant sous les ordres.

Le Juge : Accusé Boger, en tant qu’enquêteur judiciaire, ne saviez vous pas qu’un homme à qui on fait subir un tel interrogatoire dira tout ce que vous voulez lui faire dire ?

Accusé n° 2 : Je ne vois pas du tout les choses comme ça et je me réfère à notre bureau de surveillance. Si un prisonnier offrait une certaine résistance, il ne pouvait se confesser que par la force.

Lire la suite

26/06/2016

Histoire : le procès d’Auchwitz à Francfort ( 2 ème partie)

nouvelles du progrès,auswchitz,frankfort,kohl,bauer

Le chemin vers le procès

Si le procès a pu avoir lieu, c’est à cause de deux événements plus ou moins accidentels et n’ayant entre eux aucun rapport direct. Comme l’a expliqué Werner Renz de l’Institut Fritz Bauer dans un mémoire paru récemment, il aurait suffi que les circonstances soient légèrement différentes pour que « le procès d’Auschwitz n’aie jamais lieu il y a quarante ans ».

Lire la suite

06/05/2015

Auschwitz : comprendre où conduit la négation de l’humanité

 

nouvelles du progrès,pologne,auswchitz,armée rouge

Libération du camp d'extermination par l'armée soviétique, le 27 janvier 1945

70 ans après la découverte du génocide de plus de 6 millions de juifs et de 300 000 Tsiganes, dire l’horreur est indispensable. Mais pour prévenir les abominations de demain, la mémoire doit s’accompagner d’une réflexion toujours plus solide, étayée, sur les voies que peut emprunter l’inhumanité.

Lire la suite