robert1943 robert1943 robert1943

05/02/2012

Quand le racisme se nourrit de l’émotion

nouvelles,liège,amrani,racismeLe mardi 13 décembre 2011 a été un jour à marquer d’une pierre noire.

Le massacre perpétré par Nordine Amrani est – nous nous avançons peut-être – le plus meurtrier du genre que la Belgique ait connu. La Ville de Liège, ses habitants mais aussi tous les Belges et beaucoup d’autres personnes de par le monde auront été marquées par ce nouveau massacre aveugle. Car ce qui est arrivé, survient malheureusement de plus en plus souvent dans nos pays occidentaux. Pourquoi ? Ce n’est pas à nous de le dire, mais il est un fait que ces dernières décennies regorgent de ce genre de faits divers horribles. Aux États-Unis, personne n’aura oublié les massacres de Columbine ou de Virginia Tech. Plus près de nous, la Norvège est encore dans tous les esprits. Cela ne date que de juillet dernier.

Lire la suite

11:56 Écrit par nouvelles dans Actualité, société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nouvelles, liège, amrani, racisme |  Facebook |

25/12/2011

Silences...

nouvelles du progrès,paul hermant,liège,amrani,fusilladePeut-être qu’il nous faudrait plusieurs minutes de silence pour couvrir tous les bruits que l’on a entendus. Ceux des détonations, ceux de l’information, ceux des ambulances, ceux de la vengeance, enfin tous ceux-là.

Et des minutes de silence aussi pour les bruits que la vie ne fera plus. On devrait sans doute se limiter à cela, n’est-ce pas : aux silences. Mais puisque nous en sommes incapables et que nous ne pouvons nous empêcher de parler, il nous faudra bien parler aussi de ce dont on parle.

Lire la suite

17/12/2011

Liège, c'est ma ville.

nouvelles du progrès,liège,amrani,carré,krollLiège c'est une ville comme une autre. Enfin, les liégeois pensent qu'elle est différente de toutes les autres. Tous les gens qui sont d'une ville pensent qu'elle est différente de toutes les autres. A Liège, cette semaine, il y avait des jeunes qui passaient des examens, il y avait des vieux qui achetaient des cadeaux de Noël pour des jeunes pendant qu'ils passaient leurs examens, il y avait des jeunes qui, après leurs examens, achetaient des cadeaux pour des vieux, il y avait des vendeurs et des vendeuses qui vendaient des cadeaux à des jeunes et des vieux. Il y avait du vent. Et puis, à midi, chaque jour, tout le monde prend le bus place Saint Lambert pour rentrer étudier et cacher les cadeaux.

Lire la suite