robert1943 robert1943 robert1943

environnement

  • MR ou PS, même déglingue

    L’actualité a mis en exergue les comportements malsains de certains édiles socialistes. Les autres partis sont-ils plus propres ? Exemples en Brabant wallon où le MR reproduit certains comportements scandaleux.

    Lire la suite

  • En Belgique : « L’eau coule à flots… mais n’est pas gratuite »

    Salée, la facture d’eau

    Commençons par cette réflexion que pourrait se faire n’importe quel adolescent : « Les factures, c’est pas notre affaire, mais celle des parents ! ». Et ce n’est pas tout à fait faux : toutes ces factures envoyées régulièrement par la poste - ou par internet - demandant de payer l’électricité, le gaz, l’assurance de la maison, la mutuelle, la voiture… sont effectivement payées par les parents. Et c’est normal : ce sont les adultes qui sont chargés de gérer le budget (soit l’argent reçu et dépensé) de la famille.

    Lire la suite

  • Quand Veolia punit Paris

    Dans ce bras de fer entre public et privé, entre Eau de Paris et le Sedif, l’avantage est a priori au second. Cela s’explique notamment par l’importance de Veolia et de Suez : au niveau financier, Veolia a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 23,8 milliards d’euros, Suez, 14,3 milliards ; quant à l’ancienneté de leur activité dans le domaine de l’eau, elle est de 160 ans pour Veolia et de 120 ans pour Suez. Ces sociétés sont souvent les fournisseurs attitrés de telle commune ou de tel syndicat depuis plusieurs décennies, de sorte que les élus et les fonctionnaires territoriaux ont perdu toute expertise sur le service de l’eau. Les entreprises ont souvent amorti depuis longtemps leurs investissements dans les réseaux. Ce qui leur permet, lorsqu’un de leur marché est menacé, de faire des offres écrasant toute concurrence. C’est ainsi qu’en 2010, quand le Sedif a dû renouveler ses contrats, Veolia a baissé ses tarifs de 20 % !

     

    Lire la suite

  • Grand Paris : Veolia et le Sedif rêvent de reconstruire leur empire de l’eau en Île-de-France

    …. De Gennevilliers (92) à Brétigny-sur-Orge (91), en passant par Viry-Châtillon (91), Montreuil (93) et Bobigny (93), la fin d’année pourrait être décisive sur un dossier crucial en Île-de-France : la gestion de l’eau. L’enjeu se chiffre en centaines de millions d’euros et concerne aussi bien la démocratie locale que la protection de l’environnement. Il oppose les communes qui, considérant l’eau comme un service public, la confient à une régie municipale, à celles qui choisissent de confier cette mission à une entreprise privée à travers une délégation de service public.

    Lire la suite

  • Sécheresse en Italie, Rome envisage de rationner l'eau courante

    Dix régions réclament que soit décrété l'état de calamité naturelle, des dégâts considérables aux cultures. Rome envisage de rationner l'eau courante car l'Italie connaît l'une des sécheresses les plus importantes de ces dernières décennies.

     

    Lire la suite

  • L’Otan rejette le désarmement nucléaire

    L’Otan rejette le désarmement nucléaire

    Le lendemain du jour où le président Trump exposait aux Nations Unies un scénario de guerre nucléaire, menaçant de “détruire totalement la Corée du Nord”, s’est ouverte aux Nations Unies, le 20 septembre, la signature du Traité sur la prohibition des armes nucléaires. Voté par une majorité de 122 états, il engage à ne pas produire ni posséder des armes nucléaires, à ne pas les utiliser ni menacer de les utiliser, à ne pas les transférer ni à les recevoir directement ou indirectement, avec l’objectif de leur totale élimination.

    Lire la suite

  • Criminaliser les écocides

    Imagine demain le monde - Aujourd’hui, la destruction systématique de nos écosystèmes (marées noires, déforestations, pollutions massives…) n’est pas reconnue en tant que telle dans le droit international. De plus en plus de voix s’élèvent en faveur d’une cour pénale dédiée aux crimes d’écocide.

     

    Lire la suite