robert1943 robert1943 robert1943

culture

  • Libres propos : « La prise débranchée »

    Juste avant l'été, Benoît Lutgen, président du CDH, annonçait qu'il retirait la prise du gouvernement wallon. Le parti socialiste, son partenaire de la majorité serait devenu infréquentable car trop englué dans les scandales (Publifin, Samu social) qui secouent le monde politique depuis des mois.

     

     

    Lire la suite

  • Ligue 1 Conforama et Neymar, l’argent rend le foot fou !

    C’est donc fait. Après des semaines d’un feuilleton dont l’issue ne faisait en réalité aucun doute, Neymar, l’homme aux 105 buts pour 186 matchs de Liga, est donc officiellement parisien. Enfin, il appartient au Paris-Saint-Germain. Nuance.

    À n’en pas douter, il y aura désormais un avant et un après Neymar. Ce transfert, aussi bien par son montant pharaonique que par son montage financier mêlant club et pays, marque le basculement total du football dans le monde du business, reléguant le sportif et les valeurs aux calanques grecques.

     

    Lire la suite

  • Libres propos : « Mépris envers la culture ».

    "Quand j’entends le mot culture, je sors mon révolver ! ". Cette phrase célèbre a  été prononcée par Joseph Goebbels, Ministre de la propagande du IIIe Reich.   Aujourd'hui, cette affirmation doit être placée dans les attitudes du consumérisme tant elle affiche ouvertement ce mépris envers la culture. Il n'y a qu'à voir la médiocrité des émissions de télé où l'intelligence est rabaissée au niveau zéro... Plus besoin d'agiter l’épouvantail du nazisme pour diaboliser la culture. Pour la bonne marche de leurs affaires, les lobbies financiers du consumérisme et du divertissement ont compris depuis longtemps que la culture est une arme redoutable...

    Lire la suite

  • Le Canard enchaîné a fêté ses 100 ans

    2016-09-13-1473767541-7587061-unnamed.jpg

    Le Canard enchaîné a été fondé deux fois : une première le 10 septembre 1915, par Maurice et Jeanne Maréchal, aidés par H.-P. Gassier, en riposte à la censure de guerre. Probablement en raison de problèmes financiers, Le Canard cesse de paraître après le cinquième numéro. Il renaît finalement le 5 juillet 1916 en riposte à la censure de la presse, à la propagande officielle et au bourrage de crâne des bellicistes de l'Union sacrée imposés par la guerre et ses difficultés. Il est, en pleine guerre mondiale, un des exemples les plus significatifs de l'exercice de la libre-pensée. Depuis le 5 juillet 1916, il ne cesse de paraître chaque mercredi.

    Lire la suite

  • 30 mars, journée de la Terre

    nouvelles du progrès,robert tangre,palestine,journée de la terre

    Une même logique israélienne de confiscation des terres palestiniennes.

    Chaque année, le 30 mars, depuis 1976, le peuple palestinien -et avec lui le mouvement de solidarité avec ses droits nationaux- commémore une journée de deuil mais aussi de lutte contre la confiscation de sa terre par Israël. En 1976 en effet, le gouvernement, travailliste, décide de confisquer 2 000 hectares de terre, principalement en Galilée.

    Lire la suite

  • PROGRÈS FILMS

    didier geluck,progrès films,éditions du cerisier

    Didier Geluck est une personnalité inoubliable du cinéma d’art et d’essai des années 60 et 70 en Belgique, actif dans le réseau des ciné-clubs à Bruxelles et en Wallonie. Il possédait un véritable talent de découvreur. Militant communiste et intellectuel lucide, il sut désobéir et imposer ses choix. Son fils, Philippe Geluck, créateur du Chat, a hérité de son humour.

    Lire la suite

  • Monsanto veut contrôler le business des abeilles

    militantenovartissyngenta_gp01sky-ab48d.jpg

    Marie Astier (Reporterre)

    Après les semences, les pesticides, les engrais... Voilà que Monsanto s’intéresse à la pollinisation. Ou plus précisément, aux abeilles. Un tiers de notre alimentation dépendrait de leur patient travail, un service évalué à 153 milliards d’euros par an par une équipe de chercheurs de l’INRA.

    Depuis quelques années, Monsanto s’intéresse à la mauvaise santé des abeilles, et explique vouloir les sauver à coup de recherche génétique. Le principal promoteur des plantes transgéniques débarque dans un contexte très difficile pour les apiculteurs.

    Lire la suite