robert1943 robert1943 robert1943

politique nationale - Page 7

  • CHRONIQUES DEPUIS MON DIVAN

    nouvelles de dampremy,arcelor mittal,liège,florangre,syndicatsCes derniers temps, non seulement en Belgique mais partout en Europe, le monde du travail a été mis à rude épreuve. Les entreprises ferment en masse au seul profit des actionnaires. La sidérurgie a subi une onde sismique depuis les rives de la Meuse à Liège jusque sur celles de la Moselle à Florange. Petit aperçu...

    Lire la suite

  • SNCB : les confessions d'un cheminot

    nouvelles,sncb,accompagnateurs,cheminotC 'est un local réservé aux accompagnateurs de train, comme de nombreuses gares en comptent. Le mobilier est spartiate : une table rectangulaire, une télé, un vieux fauteuil, un frigo, un distributeur de sodas. Aux murs, les tableaux d'affichage, quelques cartes postales, et le schéma de la communication interne de SNCB-mobility, siglé du leitmotiv « SNCB, destination mieux », à côté duquel un cheminot facétieux a ajouté un point d'interrogation. Pas sûr en effet que l'avenir du rail soit rose... Exceptionnellement, un agent a ouvert la porte au Vif/L'Express. Entré à la SNCB il y a presque dix ans, il nous a parlé. Longuement. Comme à confesse.

    Lire la suite

  • Billet d'humeur : Fahrenheit « 541 » !

    nouvelles,fahrenheit 541,fgtb nétalRay Bradbury est l’auteur du livre «Fahrenheit 451» écrit dans les années 50 en pleine période du maccarthysme. Ce serait la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume, et dont un régime totalitaire fait usage pour organiser l’autodafé de ce qui menace sa pseudo-sécurité intérieure.

    Lire la suite

  • De la ré-industrialisation à la relocalisation démocratique

    nouvelles,syndex,sidérurgie,arcelor mittalLe rapport Syndex sur la situation de la sidérurgie liégeoise rendu public en ce début de mois de mars confirme la justesse du discours tenu par les syndicats depuis l’annonce par ArcelorMittal de la fermeture de la phase à chaud. Mais plus largement, ce rapport pose la question de l’avenir d’une industrie européenne.

    http://ressort.domainepublic.net/spip/local/cache-vignettes/L250xH213/localisme-508ca.jpgCette

    question de la ré-industrialisation de l’Europe semble devenir progressivement une question d’actualité.

    Lire la suite

  • L’opération «Hiver 2012»: de l’État social au sparadrap social1

     nouvelles,solidarité,état,acteurs sociauxDonc, notre radio-télévision publique francophone a mené une très médiatique opération «Hiver 2012» la semaine dernière. Riche idée. RTL doit se mordre les doigts de ne pas y avoir pensé. Le mercredi, une journaliste s’émouvait de la situation de Francesco, se réchauffant au feu de bois dans son salon qui atteignait à peine les 6°C. Francesco est malade et ne peut plus travailler. Son allocation d’invalidité ne lui permet pas de remplir sa citerne à mazout. Et la journaliste de lui tendre un micro compatissant:

    Lire la suite

  • Leur hargne

    nouvelles,nico cue,hargne,antisyndicalismeLe combat que nous menons, c’est le combat pour préserver les fondements de nos démocraties. Parce que c’est un combat contre le capitalisme d’aujourd’hui et que le capitalisme d’aujourd’hui, générateur d’inégalités de plus en plus fortes, c'est la pire menace qui pèse sur nos démocraties.

     

    A quoi sert une grève ? Dans la semaine qui a précédé l’action nationale du 30 janvier dernier, il ne fallait pas chercher trop loin ni trop longtemps pour trouver à cette question un ensemble de réponses définitives du style «ça ne sert à rien» ou même «ça fait du tort au pays». Notez, ce n’est pas nouveau. On n’a jamais vu un patron se réjouir d’une grève contre lui, ni un gouvernement se féliciter que le pays se mette à l’arrêt contre un ensemble de décisions qu’il se prépare à appliquer. 

    Lire la suite

  • Libres propos: "N’y a-t-il pas un recul véritable au niveau des pensions ?"

    nouvelles,pensions,austéritéNous allons tenter de vous prouver le contraire.

     

    Nous prenons un salaire de base de 1300 euros en 2002 et nous ajoutons chaque année 2 %

     

    Cela donne :

    Lire la suite