robert1943 robert1943 robert1943

20/09/2014

LES CHEVALIERS DU TRAVAIL APRES LA NAISSANCE DU P.C.B.

nouvelles du progrès,parti communiste belge,1921,francis potyAu lendemain de la guerre 14-18, les ouvriers mineurs du Pays de Charleroi adhèrent en masse à la Centrale syndicale reconstituée avec Lombard comme président et toujours Falony comme secrétaire, Centrale qui compte en mars 1919: 12.005 membres.  Deux sections vont cependant marquer leur opposition au congrès de janvier: celle de Montignies-sur-Sambre et celle de Roux-Aiselies.  D'autres affichent leur autonomie.  De petites cellules syndicales regroupent les « Disciples de Jean Callewaert ».

Lire la suite

18/09/2014

L'année 1892 connaît un relative démobilisation des forces ouvrières.

nouvelles du progrès,les chevaliers du travail,dampremy,callewaert(Emile Vandervelde, Enquête sur les associations professionnelles des artisans et desouvriers en Belgique, Bruxelles, 189 1, tome 1. 7
L. Watillon, Les Chevaliers du Travail en Belgique, Mémoire de fin d'études, Ecole ouvrière supérieure, publié par la Centrale des mineurs.)

Le Suffrage Universel reste un objectif à atteindre

Lire la suite

14/09/2014

Jean Callewaert sera le président de "l'Union des mineurs Eurêka" jusqu'en 1894

nouvelles du progrès,jean callewaert,les chevaliers du travail,jacques lemaîtreSon nom connaît une transcription très variable: Calluwaert, Caeluwaert, Callewaërt ...

Il est né le 12 juin 1846 à Marchienne-au-Pont.

Louis Bertrand dans Histoire de la démocratie et du socialisme en Belgique depuis 1830, Editions Dechenne, 1906, p.619.

Voir dans les annexes les informations données par R.Abs dans "Les Chevaliers du Travail", La Pensée et les hommes, août 1972, P.88.

Voir dans les annexes les informations données par J. Michel dans "La Chevalerie du Travail (1890-1906), Force ou faiblesse du mouvement ouvrier belge, Revue belge d'histoire contemporaine, 1978, 1-2, p. 120.

Lire la suite

02/09/2014

Les chevaliers du travail (6 ème partie)

nouvelles du progres,les chevaliers du travail,louis bertrandLES CHEVALIERS DU TRAVAIL CHEZ LES MINEURS DE CHARLEROI

 

L'entrée des ouvriers mineurs dans l'ordre des Chevaliers du Travail ne connut pas les mêmes déterminants que celle des ouvriers verriers.

 

Contrairement aux ouvriers verriers, il n'existait aucune interdépendance ou solidarité professionnelle internationale.

 

Lire la suite

31/08/2014

Les chevaliers du travail ( 5 ème partie)

chevaliers du travail,nouvelles du progrès,grèves de 1886LE SOULEVEMENT OUVRIER DE MARS 1886 A LIEGE ET A CHARLEROI

 

Nous ne ferons ici que d'évoquer ces événements.  Pour plus de détails, il est utile de consulter notamment: "Histoire de la démocratie et du socialisme" de Louis Bertrand, Tome 11, pages 393 et suivantes - "La révolte des damnés de la terre" de D. Pector et E. Fourier, Edition Le Progrès et la F.J.J., 1986  - "Les émeutes de mars 1886 du Pays de Charleroi", article de J.L. Delaet dans "Fournies et « les Premiers Mai », ouvrage collectif sous la direction de M. Rébérioux, Ed. de l'Atelier, 1994.

Lire la suite

27/08/2014

Les Chevaliers du Travail (4 ème partie)

les chevaliers du travail,nouvelles du progrès,l'union verrière,albert dewarte,falleur,scmidtL'UNION VERRIERE DE CHARLEROI ADHERE A L'ORDRE DES CHEVALIERS DU TRAVAIL

Les ouvriers verriers belges de la région de Charleroi furent les premiers & adhérer aux formes d'organisation de la Chevalerie du Travail-t

Deux facteurs ont probablement favorisé cette adhésion

- le caractère international du marché du verre à vitres avec des fluctuations internationales de la main d'œuvre et l'action de la concurrence étrangère,

- le séjour de verriers belges aux Etats-Unis, revenant par la suite au pays, vraisemblablement déjà affiliés aux Knights of Labor.

Lire la suite

22/08/2014

Les chevaliers du travail (3 ème partie)

nouvelles du progrès,jacques lemaïtre,les chevaliers du travail.Situation politico-sociale de la classe ouvrière.

 

Jean Puissant a bien résumé cette situation.

 

Tous les témoignages de l'époque confirment l'extrême dénuement de la classe ouvrière: semaines de 72 heures de travail contrastant avec un chômage chronique, ressources dérisoires, logements insalubres, nourriture insuffisante, accidents du travail multiples, dégradation de l'état de santé ...


Les enfants ne sont pas ménagés.

Lire la suite