robert1943 robert1943 robert1943

guerre - Page 8

  • " Plan Est " et génocide nazi : de nouveaux éclairages d’historiens allemands.

    génocide,nouvelles du progrès,historiens allemandsIl y a soixante ans, le 12 juin 1942, Himmler rendait public le " Plan général Est ". Ce projet gigantesque prévoyait la déportation en Sibérie de 30 millions de Slaves et la colonisation, par 5 millions d’Allemands "de souche " des territoires occupés de Pologne, d’Union soviétique, de Bohême-Moravie ainsi que de la Ruthénie (actuelle Transcarpatie, en Ukraine).Les dirigeants nazis – notamment le maréchal Göring, dès le 23 mai 1941-avaient  d’ailleurs prévu " la mort par la faim " de 20 à 30 millions de Soviétiques, soit des peuples slaves considérés comme "untermenschen ".

    Lire la suite

  • La politique nazie d'extermination en URSS

    nouvelles du progrès,extermination,prisonniers russes,juifs russes,nazis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le titre de l'ouvrage d'un jeune historien berlinois, Christian Gerlach, affiche immédiatement l'angle sous lequel il veut étudier la politique de guerre nazie. Les premiers mois de la guerre contre l'URSS ont constitué, dit-il, le point de départ d'un assassinat de masse de proportions encore jamais vues:

    Lire la suite

  • La guerre contre l'URSS: "Une lutte raciale sans pitié"

    nouvelles du progrès,urss,extermination des russesIl y a volontiers "oubli" ou incrédulité du public lorsqu'on évoque les entreprises génocidaires nazies en territoires soviétiques occupés, du moins lorsque, outre les Juifs victimes d'un génocide dont on connaît les développements ultérieurs, on mentionne aussi les Slaves,les prisonniers soviétiques. Ces victimes-là de l'extermination NE SONT PRESQUE JAMAIS MENTIONNEES DANS LES MEDIAS. Comment caractériser cet "oubli", si ce n'est un "négationnisme" implicite ou, pire, une intériorisation du racisme nazi concernant les "UNTERMENSCHEN" slaves? Nous dira-t-on encore qu'il s'agit de l'"incompétence" des journalistes, de leur "manque de moyens" ?

    Cette occultation est désormais le fait, assez largement, de milieux de gauche qui,pour toutes sortes de raisons, éprouvent de la HONTE à encore parler de l'Union soviétique, de ses mérites ou de ses malheurs…sauf bien sûr lorsqu'il s'agit de dénoncer "le régime" et Staline. Y compris face à l'abominationnazie.

    Voici de quoi rafraîchir un peu les mémoires.

    Lire la suite

  • Allemagne nazie- URSS: "Une guerre à trois dimensions".

    nazi -urss.jpgDu 22 juin 1941 au 9 mai 1945, l'Allemagne hitlérienne et l'URSS stalinienne (???) sont en  guerre. Jusqu'au débarquement anglo-américain du 6 juin 1944, sur les plages de Normandie, (???) qui avaient décapité l'Armée rouge (???). C'est une guerre à trois dimensions:impérialiste, coloniale-raciste et politique anticommuniste. Autrement dit, elle participe à la fois du repartage des influences planétaires (et Staline ne se privera pas d'y participer, surtout après le victoire de 1945), de la conquête coloniale allemande "pimentée" par le racialisme nazi,et de la revanche de toutes les droites européennes contre la révolution bolchévique, à un moment où, pour un certain temps encore, "un spectre hante l'Europe, le communisme".

    Lire la suite

  • Face à face sanglant (ndlr)

    nouvelles du progrès,ukraine,révolte,oligarque,oppositionLes images des combats en Ukraine ont été largement diffusées au travers d'internet. Elles ont fait la une des JT. Comment ne pas être troublé, effaré, scandalisé devant des images aussi dramatiques.
    Le pouvoir du président en place, on le connaît, cet oligarque richissime méprise son peuple qui a besoin d'aide. Ce pouvoir peut et doit être dénoncé, toutefois l'information diffusée par nos médias et véhiculée par nos politiciens occidentaux a, une fois de plus, joué à la désinformation.
    L'image tue l'information et celle-ci ne peut être univoque car nous considérons que la TV est aussi un outil d'éducation.
    A part le fait d'avoir dit très timidement " il y a des groupes d'extrême droite", rien n'a été pour informer nos populations sur les troupes de choc de la rébellion à l'avant-plan des combats sanglants.
    A titre d'information, nous reproduisons ci-après une partie d'un article paru dans le Nouvel Observateur.

    Lire la suite

  • Salut Cavanna !

    freddy guidé,nouvelles du progrès,cavannaCertains ne l'aimaient pas on les comprend ! Mais nous, sans Cavanna, nous aurions moins rigolé. Nous serions moins vigilants. Moins encolérés. Cavanna était l'homme des coups de gueule, des coups de sang  et des grandes poilades. On avait beau avoir dévoré Alphonse Allais  et Pierre Dac, quand dans les années 60-70, on tombait sur sa prose, dans "Hara-Kiri" puis "Charlie Hebdo", on se tapait le cul par terre.

    Lire la suite

  • L'Elbe à vélo.

    nouvelles du progrès,elbe,mur de fer,rda,dresde,fredyy guidé.SUR LES TRACES ESTOMPÉES D'UNE FRONTIÈRE VOUÉE AUX GÉMONIES.

    A trois, nous avons parcouru l'ancienne frontière qui séparait la République Fédérale Allemande (RFA), l'Allemagne de l'Ouest, de la République Démocratique Allemande (RDA), Allemagne de l'Est.

    A vélo de Lübeck à Dresde, 800 km le long d'une ancienne frontière que les Allemands de l'ouest nient avec arrogance et mépris. Lors de l'unification, le chancelier Helmut Kohl a mené une politique économique imbécile et revancharde. C'est toute la RDA qui devait disparaître.

    Lire la suite