robert1943 robert1943 robert1943

14/04/2016

LES MALGRÉ-NOUS EN BELGIQUE

nouvelles du progrès,malgré nous,cantons rédimés,stavelot,malmédy,st vith

Dans un récent article de "Nouvelles", une journaliste française évoquait les "malgré-nous", ces citoyens français d'Alsace ou de la Meuse devenus Allemands par l'annexion de leur département par le IIIè Reich en 1940. Les jeunes gens en âge de combattre  furent enrôlés malgré-eux dans la Wehrmacht. Certains moururent au combats.

Lire la suite

08/03/2016

22 février 1943 : « Décapitation de la « Rose blanche »

nouvelles du progrès.,la rose blanche,nazis,antifascisme

Le 22 février 1943, trois étudiants allemands d'une vingtaine d'années sont guillotinés dans la prison de Stadelheim, près de Munich. Leur crime est d'avoir dénoncé le nazisme dans le cadre d'un mouvement clandestin, « La Rose blanche » (Die Weiße Rose en allemand).

Comment, de juin 1942 à février 1943 une poignée de jeunes étudiants chrétiens ont-ils pu défendre les valeurs démocratiques au prix de leur vie ? Comment ont-ils pu diffuser six tracts incendiaires tout en écrivant le soir des slogans pacifistes et antinazis sur les murs de Munich ?

Lire la suite

30/01/2016

L’or noir, dieu unique du conflit sunnites-chiites

iran,irak,arabie,pétrole

Stéphane Aubouard extrait de L'Humanité

Sous couvert de bataille ethnico-confessionnelle, la soit-disant rupture en cours entre sunnites et chiites dans le golfe arabo-ersique est avant tout le résultat d’une guerre économique sans merci que se livrent l’Arabie saoudite et l’Iran, les deux principaux producteurs de pétrole de la région.

Lire la suite

14/01/2016

Loin des tranchées : quand les multinationales européennes engrangeaient déjà les profits de la guerre (2 ème partie)

bénéfices,économie,guerre

Des profits embusqués des deux côtés du Rhin

En juillet 1916, une loi établit une contribution extraordinaire sur les bénéfices exceptionnels réalisés pendant la guerre. Mais l’administration fiscale aura bien du mal à obtenir les documents des entreprises. « La société Michelin ne cessa pas pendant la guerre d’entourer ses résultats comptables du plus grand secret », illustre ainsi Anne Moulin, dans une étude sur l’industrie pneumatique à Clermont-Ferrand [6].

Lire la suite

13/01/2016

Loin des tranchées : quand les multinationales européennes engrangeaient déjà les profits de la guerre ( 1 ère partie)

économie de guerre,indistrie de guerre,capitalisme

PAR IVAN DU ROY, RACHEL KNAEBEL

Septembre 1914. Alors que les armées allemandes envahissent le Nord de la France, la mobilisation générale sonne aussi pour les industriels. Le gouvernement charge de grands patrons français de réorganiser l’économie, placée au service de la guerre. Mais pas question pour autant de sacrifier les profits ! Des deux côtés du Rhin, les bénéfices explosent pour quelques grandes entreprises. Une situation qui suscite colères et débats alors que des centaines de milliers d’hommes tombent au front. Plusieurs de ces « profiteurs de guerre » d’hier sont devenus les multinationales d’aujourd’hui.

Lire la suite

19/10/2015

Quand les créanciers de l'Allemagne fermaient les yeux sur sa dette

 

allemagne,rfa,dette

L'Allemagne n'a pas toujours été aussi à cheval sur la nécessité de payer une dette : elle a même fait défaut à deux reprises depuis la Seconde guerre mondiale. 

L’Allemagne n’a pas toujours été hostile aux annulations de dette. La Grèce doit tenir ses engagements, répètent les Allemands. Mais il leur est arrivé d'être moins à cheval sur la nécessité de payer, rubis sur l’ongle, une dette.

Lire la suite

09/10/2015

Julien Lauprêtre, titi parisien des barricades et miraculé de la place du Combat

 

julien lauprêtre.jpg

La Libération par ceux qui l'ont vécue

Pierre Duquesne

Francine Bajande

 

Le président du Secours populaire français a lancé un groupe de résistance dès l’âge de seize ans. Un exemple emblématique de l’audace de ces jeunes qui ont su défier l’occupant et joué un rôle majeur, avec la Jeunesse communiste clandestine, dans la libération de Paris.

Lire la suite