robert1943 robert1943 robert1943

économie - Page 16

  • Leur hargne

    Affiche_chasse_chomeurs_FR.jpgLe combat que nous menons, c’est le combat pour préserver les fondements de nos démocraties. Parce que c’est un combat contre le capitalisme d’aujourd’hui et que le capitalisme d’aujourd’hui, générateur d’inégalités de plus en plus fortes, c'est la pire menace qui pèse sur nos démocraties.

     A quoi sert une grève ? Dans la semaine qui a précédé l’action nationale du 30 janvier dernier, il ne fallait pas chercher trop loin ni trop longtemps pour trouver à cette question un ensemble de réponses définitives du style «ça ne sert à rien» ou même «ça fait du tort au pays». Notez, ce n’est pas nouveau. On n’a jamais vu un patron se réjouir d’une grève contre lui, ni un gouvernement se féliciter que le pays se mette à l’arrêt contre un ensemble de décisions qu’il se prépare à appliquer. 

    Lire la suite

  • Les 18 millions de personnes vivant grâce à l'aide alimentaire ont besoin de plus que des mots!

    nouvelles,le hyaric,gabizimmer,faim,side alimentaire«La Commission dit qu'elle va se battre pour le programme d'aide alimentaire et qu'elle va faire une proposition législative sur la façon de le mettre en place - nous devons supposer qu'il en va aussi de notre responsabilité de garantir que cela se produise» a déclaré la présidente du groupe GUE/NGL Gabi Zimmer en réaction à la déclaration du commissaire Rehn sur le programme d'aide alimentaire au Parlement européen.

    Lire la suite

  • Burqa-bla-bla

    nouvelles,burqa,serge halimiC'était en février dernier. Un débat sur ll'extrême droite entre Caroline Fourest et Hervé Hasquin était organisé à l'ULB. Le débat tournait court, le chercheur Souhail Chichah entrepris d'orchestre un chahut aux cris de Burqa-bla-bla. Mais d'où provient cette expression ? Elle était directement inspirée d'un éditorial du Monde Diplomatique. En voici le texte intégral :

    Les Français sont vraisemblablement plus nombreux à connaître le nombre de minarets en
    Suisse (quatre) et de « burqas » en France (trois cent soixante-sept) qu’à savoir que le Trésor public a perdu 20 milliards d’euros à la suite d’une décision « technique » de l’exécutif.

    Lire la suite

  • Billet d'humeur : Fahrenheit « 541 » !

    nouvelles,fahrenheit 541,fgtb nétalRay Bradbury est l’auteur du livre «Fahrenheit 451» écrit dans les années 50 en pleine période du maccarthysme. Ce serait la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume, et dont un régime totalitaire fait usage pour organiser l’autodafé de ce qui menace sa pseudo-sécurité intérieure.

    Lire la suite

  • De la ré-industrialisation à la relocalisation démocratique

    nouvelles,syndex,sidérurgie,arcelor mittalLe rapport Syndex sur la situation de la sidérurgie liégeoise rendu public en ce début de mois de mars confirme la justesse du discours tenu par les syndicats depuis l’annonce par ArcelorMittal de la fermeture de la phase à chaud. Mais plus largement, ce rapport pose la question de l’avenir d’une industrie européenne.

    http://ressort.domainepublic.net/spip/local/cache-vignettes/L250xH213/localisme-508ca.jpgCette

    question de la ré-industrialisation de l’Europe semble devenir progressivement une question d’actualité.

    Lire la suite

  • Contrôle budgétaire, fariboles et compagnie

    didier belllens,nouvelles,belgacomAlors que les nantis font leur pelote, en clair, gonflent le cœur léger, leur très confortable bas de laine, il n’est question que d’économies à tous les niveaux de pouvoir. Comme quoi l’austérité - le joli euphémisme – cela ne vaut pas pour tout le monde. Regardez le cas de Didier Bellens : le patron de l’entreprise publique Belgacom depuis 2003 (on comprend qu’il s’accroche à ce fromage gouteux) a empoché 2,6 millions d’euros de bonus (donc en plus de sa rémunération) l’an dernier. Brut, d’accord

    Lire la suite

  • C'était déjà dit à demi-mots.

    enrico-berlinguer.jpgMais l'injonction européenne dont vous avez parlé effectivement dans votre Journal, l'injonction européenne de la semaine dernière, n'a fait que le confirmer.

     

    Le budget fédéral - en attendant les rabotages régionaux- comprendra d'ici peu de nouvelles coupes au nom des critères absurdes et suicidaires imposées par l'idéologie de l'austérité qui habitent littéralement l'Europe.

     

    2012 sera bel et bien l'année de l'austérité pure et dure, d'une austérité qui, nulle part, ne se départit de sa base inégalitaire quand elle ne la renforce pas.

    Lire la suite