robert1943 robert1943 robert1943

Actualité - Page 18

  • Coup de sang de la Croix-Rouge

    jourdain,palestiniens,israéliens,destruction de maisonsFace à la 
colonisation qui s’intensifie, le Comité international de la Croix- Rouge, organisation non gouvernementale ne distribue plus de tentes aux familles palestiniennes dans la vallée du Jourdain. Car l’armée israélienne détruit, après les maisons, 
les abris distribués par... l’ONG.

    Lire la suite

  • Au lendemain de la déroute, la nation organisatrice de la Coupe du Monde 2014 déchante et se réveille.

    football,mondial,brésil,favellasCes dernières semaines, il fut risqué sinon téméraire d’émettre, même dans notre pays, la moindre réserve sur l’intérêt profond que présentaient le football, en général, et le Mundial 2014, en particulier. On pouvait passer volontiers, dans le meilleur des cas, pour bégueule ou snob et, dans le pire, pour une sorte d’incivique si on n’épousait pas la cause héroïque de nos «diables rouges»…

    Lire la suite

  • LE SOUFFLE D'UN IMMENSE ÉCRIVAIN

    nouvelles du progrès,gabriel garcia marquez,cuba,fidel castroUn des plus grands  écrivains latino-américains s'est éteint. Gabriel Garcia Marquez n'a jamais  dissocié la littérature de ses convictions politiques. Son oeuvre rayonne bien au-delà des lettres sud-américaines dont il est un des principaux représentants.  Aîné de onze enfants, Gabriel José de la Concordia Garcia Marquez est né le 6 mars 1927, à Aracataca, un village perdu entre les marigots et les plaines poussiéreuses de la côte caraïbe colombienne. Son père y est télégraphiste. Dans l'œuvre de Gabo (surnom de Gabriel Garcia Marquez attribué par ses amis), Aracataca deviendra Macondo, un endroit mythique mais réel.

    Lire la suite

  • La fin de l'homme rouge de Svetlana Alexievitch

    nouvelles du progrès,svetlana alexievitch,l'homme rougeC'est un livre que tout un chacun doit lire car il nous montre un monde où "l'avoir" à remplacé "l'être". Une époque où l'argent est devenu une valeur qui a réussit à imposer sa suprématie. Un monde qui se construit en bourse au jour le jour où l'avenir à disparu. Mais un autre monde a existé...

    Dans l'âme des gens. "En réalité c'est là que tout se passe", écrit Svetlana Alexievitch dans le prologue à son magnifique livre La Fin de l'homme rouge. La petite, la grande histoire, le distinguo pour elle n'a pas de sens : au fond, c'est toujours au creux des consciences que passe le souffle des événements, l'enthousiasme ou la dévastation. La chute de l'empire soviétique, voilà la grande péripétie, mais qui se souviendra du reste : des premiers salaires "capitalistes" payés en savons, pneus ou shampoings ?

    Lire la suite

  • Pourquoi voter: barrer la route à l’extrême droite!

    Pastor-Martin-Niemller-1892-1984-8x6.jpgL'extrême droite , la bête immonde parade dans les rues de très nombreux pays européens  Le danger est grand. Notre devoir est de rappeler à nos jeunes des paroles symboliques mettant en garde contre les dangers représentés par les admirateurs du nazisme.

     

    Remémorons-nous les paroles de Martin Niemöller *  :

    Lire la suite

  • "C'était avant mon temps"

     

    nouvelles du progrès,suisse,ems chemie

    Christophe Blocher, le propriétaire de Ems-Chemie, est rarement si avare de paroles. Interrogé sur la carrière à Auschwitz de l'ex-directeur de recherche à Ems, le Dr Johann Giesen, Blocher ne se laisse arracher que cette réponse lapidaire: "Le Dr Giesen a travaillé à Ems avant mon temps, dans le secteur chimie des polymères qui fabriquait la matière première pour des fils de synthèse et les fils eux-mêmes. Je suis entré à l'Usine d'Ems en 1969 en tant qu'employé à mi-temps. C'est pourquoi je ne suis pas en mesure de vous répondre".

    Lire la suite

  • Que font-ils de si extraordinaire?

    johnny thijs.jpgLe départ de Johnny Thijs, le patron de bpost, suscite  bien des remous et fait couler beaucoup d'encre. Solidarité oblige, c'est surtout au sein du monde patronal que l'irritation est à son comble. Surtout du côté flamand, au sein de l'Union Flamande des Entreprises (VOKA). Mais quel est l'objet d'un tel courroux ? En cause : la décision du Ministre socialiste des entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, de ramener le salaire du CEO de Bpost estimé à 1 million d'euros à 650 000 euros.

    Lire la suite