robert1943 robert1943 robert1943

Logement social: les chiffres incroyables de la situation en Wallonie et à Bruxelles

L'attente pour prétendre à un logement social est extrêmement longue: 4 ans et demi en moyenne pour 82.000 Wallons, et jusqu'à 10 ans pour 44.000 Bruxellois. La raison principale est que l'offre est ridicule par rapport à la demande.

 

Les durées d’attente pour obtenir un logement social s'allongent et atteignent des sommets. On est à 4 ans et demi en moyenne en Wallonie, jusqu’à 7 ans parfois. À Bruxelles, c'est pire: les délais d'attente sont de 8 à 10 ans.

La raison est simple: il y a trop de demandes par rapport à l’offre. En Wallonie, il y a actuellement 101.000 logements disponibles. C’est insuffisant, d'ailleurs, 82.000 personnes sont en attente d’un logement public dans la région. À Bruxelles, il y a 40.000 logements sociaux et il en faudrait deux fois plus car actuellement, 44.000 personnes sont sur liste d'attente. 

La seule porte de secours pour ces personnes, ce sont les agences immobilières sociales, qui gèrent des biens immobiliers pour le compte des propriétaires et louent ces biens à un public qui n'ont que des revenus limités.


À quand le nouveau code du logement? 


Une réforme de l'accessibilité aux logements sociaux a été initiée en Wallonie mais n'a encore produit aucun effet puisque le nouveau code wallon du logement est dans les mains du parlement. Il devrait produire ses effets dans les mois à venir, avec un vote en commission prévu jeudi prochain.  D'autre part, le gouvernement wallon prépare un arrêté (entrée en vigueur en septembre prochain) qui vise à limiter le nombre de refus par les candidats locataires.

Actuellement, il faut deux conditions générales pour prétendre à un logement social : ne pas être propriétaire et ne pas dépasser un certain niveau de revenus. Les listes d’attente tiennent compte des situations familiales. En Wallonie, il y a également un système d’attribution par points, en fonction de la situation familiale. Par exemple, une femme seule avec des revenus de remplacement et avec des enfants à charge aura plus de points qu’un ménage avec deux revenus par exemple. À Bruxelles, il existe un système équivalent.


10% de logements sociaux par commune


En revanche, la Wallonie impose 10% de logements sociaux aux communes tandis que cette règle n'existe pas à Bruxelles. Et elle n'est pas vraiment respectée puisqu'en  2016, seules 39 communes wallonnes sur les 262 étaient au-dessus des 10 %. 160 sont sous le seuil des 5 %.

La situation est particulièrement catastrophique  dans la capitale. Ce matin sur Bel RTL, Bernard Lobet nous donnait l'exemple de Jean-Paul, 70 ans, qui se retrouvera à la rue dans deux ans s'il ne retrouve pas un logement accessible à sa petite pension. "À Bruxelles Logement, on me dit 'peut-être' qu'il y aura une solution dans 10 ou 12 ans", déplore-t-il.


La région bruxelloise cumule aussi plusieurs facteurs aggravants comme un boom démographique et les prix élevés du parc immobilier. Avec sa situation d'isolé, Jean-Paul n'est pas vraiment prioritaire, alors il va explorer la piste des agences immobilières sociales. 

RTL info

Écrire un commentaire

Optionnel