robert1943 robert1943 robert1943

Quelle est la cause de la mort de Pablo Neruda ?

On se souvient que le poète communiste est mort pendant le coup d’Etat de Pinochet et que son enterrement fut un acte de courage et de résistance des militants dans l’atmosphère de terrible répression qui sévissait. Il fut déclaré mort d’un cancer mais depuis toujours cette version a été remise en cause.

Il a été affirmé que le poète symbole du Chili et de la résistance avait été exécuté par les auteurs du coup d’Etat. Cette expertise internationale semble donner raison à ceux qui l’affirmaient, en particulier le parti communiste chilien qui a continué à mener bataille pour que la vérité éclate. Encore une pièce à verser au dossier de ceux qui ont tenté d’attribuer au communisme leurs propres crimes (note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société). 

Fausto Triana

Les contre-vérités écrites sur le certificat de décès de Pablo Neruda le 23 septembre 1973 constitueraient des éléments probants  pour une plainte pénale, une nouvelle stupéfiante qui est publiée aujourd’hui au Chili. L’avocat Eduardo Contreras, qui défend le parti communiste auquel appartenait Neruda, a fait remarquer que les évaluations d’un groupe d’experts de six pays sont dévastatrices.

« Sachant qu’il n’est pas mort d’une cachexie cancéreuse (manque d’appétit, de faiblesse et de perte de poids),  le Dr Sergio Drapper est désigné  comme l’un des prétendus coupables du meurtre du poète « , a déclaré Conteras. Le certificat de décès délivré à la clinique de Santa Maria de Santiago a été falsifié, sans le moindre doute. Il y a des indications sur le fait  que mon oncle n’a pas reçu un traitement adéquat, a rapporté son neveu Rodolfo Reyes Muñoz.

La réalité est que le groupe d’experts internationaux qui étudie les causes de la mort du Prix Nobel de littérature a statué que la mort n’était pas causée par un cancer de la prostate, mais probablement par une bactérie.

« Si tout va bien, dans un an, nous aurons une réponse claire et concrète à des études de réponse génomique microbienne », a déclaré l’espagnol Alvaro Luna médico-légal, qui a catégoriquement dénié le fait qu’il serait mort du cancer.

Il avait un cancer de la prostate avancé, mais ce qui est absolument vrai, 100%, c’est que le certificat ne reflète pas la réalité de la mort.

Luna, qui a recommandé le travail détaillé d’expertise au Canada et au Danemark, a indiqué que le profil génomique, s’il s’agissait d’une bactérie cultivée en laboratoire, serait une preuve concluante. « Nous serions devant l’intervention d’un tiers et la bactérie aurait été inoculée dans un but criminel dans le corps (de Neruda) », a-t-il ajouté.

Avec prudence, le ministre ayant visionné le dossier du Prix Nobel de littérature, Mario Carroza, a été direct : « la cachexie est exclue. C’est clair. »

Dr. Luna a indiqué que dans une période raisonnable entre six mois et un an, une série de résultats pourrait être donnés pour confirmer ou exclure l’action d’un tiers dans la mort du poète.

« C’est un honneur de travailler dans le cas d’une personnalité comme Pablo Neruda, qui est aussi un défi scientifique » ont accepté des scientifiques du Canada, Danemark, Espagne, France, États-Unis et Chili.

Les commentaires sont fermés.