robert1943 robert1943 robert1943

23/05/2015

Quand l'acier vaut de l'or

nouvelles du progrès,lakshmi mittalLakshmi Mittal quadruple sa prime en 2014

Le comité de rémunération a augmenté la prime de Lakshmi Mittal. Elle est passée de 530.000 dollars 1,913 million.
Guy Wolff

Le leader mondial de l'exploitation sidérurgique, Arcelor Mittal, a publié ce mercredi une version plus développée (destinée aux autorités américaines) des résultats publiés le 13 février.


La perte de 1,1 milliard de dollars n'a pas empêché l'annonce du versement d'un dividende de 458 millions de dollars (l'un des deux plus faibles depuis 2006 et la fusion d'Arcelor avec Mittal). Après accord de l'Assemblée générale, celui-ci  profitera principalement à Lakshmi Mittal, PDG et détenteur indirect (avec sa famille via les sociétés luxembourgeoises Nuavam et Lumen) de 39,39% du capital, qui empochera ainsi 180,4 millions de dollars.

Mais ce n'est pas tout. L'homme d'affaires indien a également profité de la décision du comité des rémunérations de quasiment quadrupler sa prime de CEO. Celle-ci (qualifiée d'"incitation de court terme") est ainsi passée de 530.000 dollars en 2013 à 1,916 million. Selon les documents fournis à la Securities and Exchange Commission, la décision se base sur une méthode liée à la performance du groupe. Le calcul se base sur une prise en considération des chiffres de 2013 pour 60% de l'Ebitda (de 6.888 milliards de dollars en 2013, en baisse de 10%!), pour 20% des flux de trésorerie disponible et pour 20% de la "performance du groupe en matière de santé et sécurité". C'est dans ce dernier domaine que le groupe aurait excellé selon son porte-parole.

Une rémunération "compétitive et conforme au marché"

Cette méthode de rémunération à la performance est également appliquée au comité de direction international auquel appartenait Michel Wurth jusqu'en avril 2014. Ses cinq membres doivent ainsi se partager 9,1 millions de dollars en rémunération de base (soit en moyenne 1,82 million de salaire annuel ou 152.000 euros par mois) et 8,3 millions de dollars de primes (1,66 million chacun)... auxquelles s'ajoutent les participations au capital.

Arcelor Mittal justifie ces rémunérations - qui peuvent effectivement paraître élevées - par la volonté d'offrir des salaires compétitifs, comparés à ceux octroyés dans des groupes de taille et profil similaires.

Michel Wurth, nommé tardivement (le 8 mai) au conseil d'administration du groupe, n'a en revanche pas bénéficié de ces rémunérations en 2014. Le président de l'instance, Lakshmi Mittal, a ainsi touché (en sus de son salaire et de sa prime de CEO) 1,852 million de dollars à ce titre (1,76 en 2013). Sa fille, Vanisha - qui s'était vue offrir l'un des mariages les plus chers de l'histoire au château de Versailles en 2004 - est la moins bien rémunérée du conseil d'administration avec 185.000 dollars, juste derrière les deux Luxembourgeois. L'ancien ministre de l'Économie aujourd'hui administrateur de sociétés Jeannot Krecké touche 199.000 dollars. Le Prince Guillaume - qui ne figure pourtant plus au conseil depuis le mois d'avril - touche la même somme. Ce qui pourrait s'expliquer par le fait que les tantièmes sont généralement versés après l'AG pour l'exercice précédent.

Pierre Sorlut,  Luxemburger Wort

 

Les commentaires sont fermés.