robert1943 robert1943 robert1943

13/10/2014

Que veut Bart De Wever ?

bart.jpgLe journaliste flamand Guido Fonteyn a passé plus de vingt ans de sa carrière comme correspondant du "Standaard" en Wallonie.
Article paru dans l'Echo :

"Bart De Wever ne veut pas scinder la Belgique pour des motifs culturels ou linguistiques, mais pour instaurer un gouvernement fort et basé sur les intérêts d’une élite."


La N-VA est un parti d’extrême-droite, à la fois sur le plan social il y a l’élite et puis les autres — et sur le plan économique on supprime les subsides, on limite les allocations de chômage dans le temps, etc.

Il faut lire l’interview donnée à "Knack" par le président du
KVHV Antwerpen, un cercle d’étudiants catholiques, Wouter Jambon. Oui, le fils de Jan. Il déclare notamment qu’il faut en finir avec l’idée que les études supérieures sont accessibles à tous. C’est ce cercle qui a formé De Wever, Jambon, Homans… Ces gens font une différence entre l’élite et le reste du peuple. Pour la N-VA, seuls comptent les "beteren", les meilleurs, une élite de naissance ou au mérite. On voit déjà la politique du gouvernement flamand qui veut augmenter le prix des écoles…
C’est la grande idée de Thatcher. La N-VA a attiré de nombreux électeurs du Vlaams Belang. Cela explique ses bons résultats électoraux. Mais la dérive droitière vient du KVHV. Pour la N-VA, seuls comptent les "beteren", les meilleurs, une élite de naissance ou au mérite.

Les Flamands qui ont voté pour la N-VA commencent à comprendre que c’est devenu un parti d’extrême-droite. Il y a trois ou quatre ans, j’ai donné une conférence à Turnhout devant des syndicalistes de l’ACW. On y dévoilait un sondage sur la question "Qui parmi vous a voté N-VA?". Eh bien, 60% des présents avaient voté N-VA! Et ce sont des gens de gauche… Ils doivent commencer à réfléchir. 

Et toi Guido, as-tu commencé à réfléchir sur les 40 ans de propagande flamingante inculquée par les médias dans le peuple flamand? 

La N-VA a choisi le partenaire le plus faible en Wallonie, le MR, pour provoquer à moyen terme une révolte du côté francophone. Un jour, le PS devra sortir de sa réserve. Et quand le PS attaquera le gouvernement de front, Bart De Wever et la N-VA diront qu’aucune stratégie n’est possible avec la Wallonie.

Es-tu sûr que le PS attaquera de front? La NVA n'a pas choisi, elle a pris ce que lui a laissé le PS : un boulevard "royal". En effet, si le PS avait négocié en priorité au Fédéral , comme il l'avait proclamé souvent durant la campagne électorale, puis négocier aux Régions en accueillant le MR, la NVA aurait été mise sur le côté et on aurait eu un gouvernement de centre-droit. Tout le reste découle de ça!

Je donne maximum deux ans à ce gouvernement pour qu’une révolte se dresse contre lui, venant des francophones. C’est stratégique: les Wallons devront attaquer, par des grèves, des manifestations… Et alors, Bart De Wever sortira de son hôtel de ville. Il dira qu’il n’y a définitivement pas moyen de travailler avec les Wallons. Et la N-VA plaidera pour un "Staat van Vlaanderen", un État flamand dont la capitale sera Anvers.

Ah! Parce que les travailleurs flamands ne vont rien faire peut-être? 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.