robert1943 robert1943 robert1943

14/07/2014

Coup de sang de la Croix-Rouge

jourdain,palestiniens,israéliens,destruction de maisonsFace à la 
colonisation qui s’intensifie, le Comité international de la Croix- Rouge, organisation non gouvernementale ne distribue plus de tentes aux familles palestiniennes dans la vallée du Jourdain. Car l’armée israélienne détruit, après les maisons, 
les abris distribués par... l’ONG.


"Ça n’a pas été une décision facile." Ran Goldstein, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en Israël et dans les territoires palestiniens, s’excuserait presque de ce geste incroyable mais politiquement fort. Cette « décision » concerne l’arrêt de la fourniture de tentes aux familles palestiniennes de la vallée du Jourdain dont les maisons ont été détruites par l’armée israélienne. Cette dernière, en effet, – que d’aucuns voudraient qualifier de "plus morale au monde" (sic) – ne s’en tient pas là et s’acharne sur les populations en confisquant également les tentes de la Croix-Rouge, laissant des femmes et des enfants sans abri, alors qu’en Cisjordanie et dans la vallée du Jourdain l’hiver est rude.

 

"Malheureusement, nous n’avions pas d’autre alternative, explique encore Ran Goldstein. Cela n’avait vraiment aucun sens de distribuer des tentes que l’armée arrache deux jours après." Des tentes qui font partie d’un kit comprenant également des matelas et des couvertures, qui, eux, continueront à être distribués. Selon Goldstein, l’armée israélienne a confisqué les équipements du CICR à six reprises en 2013 et une fois en janvier dernier, détruisant 34 tentes. De son côté, le Croissant-Rouge palestinien poursuivra les distributions de tentes. Le nombre de Palestiniens déplacés a augmenté de 25 % l’an dernier avec 1 100 personnes concernées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, à la suite de la démolition de constructions érigées sans permis israélien, qu’il est virtuellement impossible d’obtenir. En janvier, plus de 100 constructions palestiniennes ont été démolies dans ces secteurs, provoquant le déplacement de 180 Palestiniens, dont près de 100 enfants, a précisé le coordinateur de l’ONU dans les territoires, James Rawley.

 

Il a dénoncé la destruction, par Israël, de constructions palestiniennes dans la vallée du Jourdain et appelé à l’arrêt immédiat des démolitions dans les territoires. " Je suis profondément inquiet des déplacements et des dépossessions de Palestiniens, particulièrement dans la vallée du Jourdain où le nombre de constructions démolies a plus que doublé depuis un an ", a-t-il dit, citant notamment la localité d’Ein el Hilweh, proche de Jéricho, où l’intervention de l’armée d’occupation a provoqué le déplacement de 66 personnes, dont 36 enfants.

 

Près de 300 Palestiniens, 
accompagnés de militants israéliens opposés à l’occupation et à la colonisation ainsi que d’étrangers, se sont installés dans une dizaine de maisons palestiniennes abandonnées à Ein Hijleh, pour protester contre les implantations israéliennes.

 

Les organisateurs de l’opération – baptisée Melh Al-Ard (sel de la terre) –, qui appartiennent au comité de coordination de lutte populaire, ont affirmé vouloir " protester contre les politiques israéliennes visant à judaïser et annexer la vallée du Jourdain ". Ils dénoncent également des "négociations futiles" et le plan de paix du secrétaire d’État américain, John Kerry, qui établirait un État palestinien défiguré et reconnaîtrait l’entité israélienne comme un État juif au détriment de la minorité arabe en Israël et du droit au retour des réfugiés palestiniens. Ils appellent également au boycottage des sociétés israéliennes, notamment agroalimentaires, installées dans la vallée du Jourdain occupée.

 

En détruisant toute implantation palestinienne dans la vallée du Jourdain, le gouvernement israélien poursuit sa politique d’annexion et du fait accompli. Benyamin Netanyahou et plusieurs de ses ministres ont déclaré à plusieurs reprises qu’il n’était pas question, pour Israël, de laisser les Palestiniens ou même une force internationale contrôler la vallée du Jourdain.

 

L’extension de la colonisation. Selon les chiffres officiels, la population des colonies israéliennes de Cisjordanie a connu une hausse de plus de 2 % au premier semestre 2013, soit une croissance deux fois supérieure à celle enregistrée en Israël. Durant cette période, le nombre de colonies a progressé de 70 % par rapport à la même période en 2012, relève l’ONG israélienne la Paix maintenant, soit au total la construction de quelque 1 708 logements, contre 995 en 2012. Cette accélération est plus spectaculaire encore dans la vallée du Jourdain, considérée comme stratégique par Tel-Aviv.

 

Freddy Guidé

Les commentaires sont fermés.