robert1943 robert1943 robert1943

" Plan Est " et génocide nazi : de nouveaux éclairages d’historiens allemands.

génocide,nouvelles du progrès,historiens allemandsIl y a soixante ans, le 12 juin 1942, Himmler rendait public le " Plan général Est ". Ce projet gigantesque prévoyait la déportation en Sibérie de 30 millions de Slaves et la colonisation, par 5 millions d’Allemands "de souche " des territoires occupés de Pologne, d’Union soviétique, de Bohême-Moravie ainsi que de la Ruthénie (actuelle Transcarpatie, en Ukraine).Les dirigeants nazis – notamment le maréchal Göring, dès le 23 mai 1941-avaient  d’ailleurs prévu " la mort par la faim " de 20 à 30 millions de Soviétiques, soit des peuples slaves considérés comme "untermenschen ".

Les juifs étaient tout spécialement visés. De fait, l’invasion de l’URSS avait commencé le 22 juin 1941 et, six mois plus tard, fin 1941, 2 millions de prisonniers soviétiques avaient été exterminés, ainsi que 900.000 juifs, sans parler des soldats de l’armée rouge tués au combat.

Les populations biélorusse, ukrainienne et russe allaient suivre, à la faveur de la répression des mouvements de partisans (résistants) – et des centaines de villages furent brûlés avec leurs habitants. Les mobiles et les "justifications " de ces massacres n’étaient pas de l’ordre de la "folie" criminelle ou du racisme exclusivement. Ils étaient multiples –économiques, politiques, racistes- Ils évoluèrent  rapidement en fonction du déroulement de la guerre. La débâcle de l’armée rouge, en 1941, fut une divine surprise pour les dirigeants allemands, à la mi-janvier. La solution finale est décidée à Wannsee le 20 janvier, le " Plan général Est " est révélé  le 12 juin, le gazageg énéralisé à Auschwitz commence en juillet…C’est l’époque où la France de Vichy rafle et livre aux nazis des milliers de juifs. En août-septembre commencent les déportations de Belgique et de Croatie. Mais une autre date importe, quelques mois plus tard : le 2 février 1943, c’est la capitulation allemande à Stalingrad, la bataille-pivot de la deuxième guerre mondiale, et la contre-offensive soviétique devient irréversible. Il est déjà clair, à ce moment-là, sept mois après sa proclamation, que le " Plan général Est " ne sera pas réalisé, que les projets de colonisation avec tout ce qu’ils impliquent de déportations et d’extermination en URSS ne seront jamais réalisés.

En revanche, le judéocide s’accélère

2002, paru dans "Espace de Libertés" et "Archipel".

DominiqueVidal

Les historiens allemands relisent la Shoah

Editions Complexe, 2002, 288pp

Les commentaires sont fermés.