robert1943 robert1943 robert1943

Syrie: que la guerre est joyeuse ...

nouvelles du progrès,syrie,bachar el assad,gaz,vietnamOn allait voir ce qu'on allait voir. Super Obama allait casser la baraque... Mais hélas, tout ne se passe pas comme prévu.

Nos "amis" américains fourbissent leurs armes. Ils se préparent à entrer en guerre contre la Syrie. Ils piaffent d'impatience. Ils en rêvent depuis longtemps. Obama, ce grand démocrate, prix Nobel de la Paix, décerné sur un simple discours, s'est visiblement préparé  depuis longtemps à une intervention militaire dans cette partie du Moyen-Orient qui lui échappe.

Derrière lui, les chiens fidèles, Toutou Cameroun et le caniche Hollande, qui ne rêvent que d'en découdre avec Bachar El Assad... Ajoutez à cela, Israël qui bombardera le premier venu pour faire tourner sa machine de guerre...

Ces armes chimiques balancées sur la banlieue de Damas par on  ne sait trop qui, tombe  à point nommé pour  nos "amis" américains, cette soudaine humeur belliqueuse permet de faire oublier le pitoyable épisode  d'espionnite aiguë en Europe au travers du Programme PRISM...

Pour nous servir la soupe, ce grand dadais de John Kerry nous déclare que l'usage d'armes chimiques est "une indécence morale". Il fut un temps où l'agent orange servait à tuer la vermine communiste au Viet Nam... A cette époque ces bombardements étaient hautement moraux. Tellement que les Etats-Unis refusent toujours de les reconnaître comme crime de guerre. Ces milliers de handicapés  au Viet Nam ? La faute  à leurs géniteurs qui ont refusé de choisir le camp de la "démocratie".  Une époque révolue où il n'était pas encore question de morale..

D'ailleurs, depuis quand la guerre est-elle morale ? La croisade ponctuée de  "frappes chirurgicales" (un raisonnement qui nous a déjà été  servi  dans un passé pas si lointain). On nous promet de mener une "guerre propre" sans trop d'interventions terrestres. Des arguments qui marchent toujours avec beaucoup d'efficacité ! Mais personne ne s'interroge sur ce qu'est une "guerre propre"...

Pourquoi attendre que les inspecteurs de l'ONU terminent leur enquête ? Il ne fait pas l'ombre d'un doute que ce salaud de Bachar El Assad n'a pas hésité une seconde pour déverser son trop plein d'armes chimiques sur une population civile désarmée. Les braves   jihadistes sont bien incapables de perpétrer une telle ignominie... Maintenant que l'on s'est  débarrassé de  Saddam Hussein en Irak, ce pays n'est-il pas devenu un havre de paix ? Et depuis la disparition de Kadhafi, la Libye n'est-elle pas un pays où règne une sérénité sans égale ?

Parmi toutes ces belles prises de position, un acteur de taille a été oublié la population qui soudain manifeste son opposition à une intervention en Syrie. L'opinion publique en a un peu assez de ces beaux gaillards qui partent la fleur au fusil et qui reviennent en pièces détachées ou dans une boite.

Les politiques l'ont bien compris... A un tel point qu'en Angleterre, la chambre des représentants a sanctionné David Cameron. L’aventure irakienne et afghane est encore très présente dans les esprits. En France, François Hollande se retrouve isolé. Bref, le front des "va-t-en-guerre" se fissure de toutes parts. Obama lui-même hésite et envisage de soumettre son projet au Congrès...

Et puis, il faut dire que de tonnes de matériel de guerre ont causé la mort de plus d'une centaine de milliers de civils sans que cela ne soulève l'indignation. Alors pourquoi cette agitation soudaine ?

Freddy Guidé

 

Les commentaires sont fermés.