robert1943 robert1943 robert1943

25/05/2013

Hommage à Eric Remacle par la CNAPD

nouvelles du progrès,eric remacleÉric Remacle, président de la CNAPD, nous a quittés inopinément ce mercredi 22 mai. Toute l’équipe et les membres de la CNAPD souhaitent exprimer leurs condoléances à la famille et aux proches en rendant hommage à un homme qui, depuis tout jeune, a œuvré pour un monde plus juste et plus en paix.


Durant ses premières années dans les milieux estudiantins, il prend part aux luttes étudiantes pour un accès à l’éducation pour tous. Il côtoie les jeunes communistes dont les objectifs de transformation sociale le touchent. Ensuite, il élargit ses luttes au désarmement nucléaire et contre la néolibéralisation de la société. Il milite pour le droit de vote des étrangers, contre le racisme et pour la cause des Palestiniens.

Éric devient ensuite assistant, puis professeur de Relations internationales à l’ULB et poursuit son engagement dans les mouvements sociaux. Ces luttes, dans la continuité de ses premières préoccupations étudiantes : contre la guerre, pour l’altermondialisme, la défense des services publics (la poste, la culture et l’enseignement), contre les discriminations, la solidarité internationale, continueront à lui tenir à cœur et feront partie intégrante de sa vie, tant dans son travail que dans sa vie associative et politique.

Outre son poste de professeur à l’ULB, Éric a également été chercheur associé au GRIP (Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité) pendant de nombreuses années initialement comme objecteur de conscience. Son engagement politique pour Écolo l’a mené à exercer le poste de conseiller politique auprès du Ministre de la Recherche Jean-Marc Nollet. Il siégeait également depuis décembre 2012 au conseil communal d’Ixelles.

Le 5 février 2013, Éric Remacle a été élu au poste de président de la CNAPD. Son engagement pour la paix et la solidarité internationale, ainsi que son attachement au pluralisme et à la démocratie, l’ont ramené vers notre organisation dont il a été membre dans ses plus jeunes années. La CNAPD perd un homme expérimenté, investi et passionné.

Un des auteurs préférés d’Éric est Stefan Zweig. Voici une citation qui résume bien son engagement pour la démocratie et contre la guerre au sein de la CNAPD :

« Il n'est qu'une erreur et qu'un crime: vouloir enfermer la diversité du monde dans des doctrines et des systèmes. C'est une erreur que de détourner d'autres hommes de leur libre jugement, de leur volonté propre, et de leur imposer quelque chose qui n'est pas en eux. Seuls agissent ainsi ceux qui ne respectent pas la liberté, et Montaigne n'a rien tant haï que la « frénésie », le furieux délire des dictateurs de l'esprit, qui veulent avec arrogance et vanité imposer au monde leur « nouveauté » comme la seule et indiscutable vérité, et pour qui le sang de centaines de milliers d'hommes n'est rien pourvu que leur cause triomphe ».

Stefan Zweig

 

Ayant cotoyé Eric durant plusieurs années, je m'associe pleinement à l'hommage que vient de lui rendre le CNAPD. Cet homme d'ouverture, de dialogue n'a jamais voulu cacher son appartenance autrefois à la Jeunesse communiste. Il avait gardé le plus grand respect pour ses anciens compagnons de lutte et lorsque l'Association Joseph Jacquemotte faisait appel à lui pour participer à l'un ou l'autre débat, il n'hésitait jamais à répondre "Présent".

Salut Eric, merci pour ce que tu fus.

Robert TANGRE

 

Les commentaires sont fermés.