robert1943 robert1943 robert1943

La peur du Rouge

la peur du rouge,colloque européen,dampremy,asbl le progrès.La peur du rouge en Europe : démocratie en péril.


Anticommunisme – anti-syndicalisme – criminalisation des luttes – montée de l’extrême droite

 

Séminaire européen organisé par l’asbl Le Progrès (Charleroi), l’Association Culturelle Joseph Jacquemotte, le Parti Communiste W – B, le Parti de la Gauche Européenne,

 

Les vendredi 18 janvier et samedi 19 janvier 2013

 

Centre Meeting Espace Européen (CEME)

147, rue des Français

6020 Dampremy (Charleroi)

 Déroulement

 

Vendredi 18 janvier 2013

 

1ère séance animée par Nathalie Rozza (animatrice à l’ACJJ) et François D’Agostino (membre du Bureau politique du PCWB)

I.       Approche des enjeux de l’anticommunisme

Le déclin de la démocratie en Europe (déliquescence des pouvoirs législatifs, décisions prises par des instances non élues...) correspond à la fois à la montée de l'extrême-droite et à une recrudescence généralisée de l'anticommunisme.


14h00 : accueil


14h30 : présentation de la journée, par François D’Agostino, membre du Bureau politique du PCWB


14h40: intervention de Jean-Marie Chauvier, journaliste


15h00 :intervention de Hans Modrow, dernier Président de la  République Démocratique Allemande, ancien député européen


15h20 : questions du public


15h35 : pause café


16h00: Intervention de Wolfgang Gehrcke, député Die Linke au Bundestag


16h20 : intervention de Manuel Abramowicz, journaliste, coordinateur de RésistanceS


16h40 : intervention de Patrice Cohen-Séat, avocat, membre du Conseil national du PCF, Président d’Espace Marx France


17h00 : débat

18h00 : fin de la séance

 

Samedi 19 janvier 2013


2ème séance animée par Malika El Bourezgui

(conseillère communale à Charleroi) et Jean-Pierre Michiels (Président de l’ACJJ)

 

II.    La question de l’anticommunisme et de l’extrême-droite en Europe de l’Est

 

Après la fin des expériences visant à construire le socialisme en Europe de l’Est, les partis communistes  et ouvriers anciennement au pouvoir connaissent des fortunes diverses. Censure, tentatives de criminaliser leurs actions et positions politiques, te est le lot quotidien de ces partis, dont certains restent pourtant très populaires.  L’espoir démocratique se heurte aux réalités socio-économiques du néolibéralisme. Un terreau fertile pour la montée de l’extrême-droite, voire à sa réhabilitation dans certains pays.

9h00 : accueil


9h30 : présentation de la journée par Jean-Pierre Michiels, Président de l’ACJJ


9h40 : intervention d’  un(e) représentant(e) du Parti des communistes de la République de Moldavie


10h00 : intervention d’  un(e) représentant(e)  du Parti Communiste de Bohème-Moravie

10h20 : intervention d’ Attila Vajnai, Secrétaire général du Parti des Travailleurs de Hongrie


10h35 : Hongrie : liberté de la presse en péril, par Janos Daroczi,  journaliste auteur de
Tatárszentgyörgytől,

court métrage retraçant les attaques criminelles récentes      contre les Tziganes


10h50 : questions du public


11h05 : pause café


11h20 : intervention de Lena Hulden, vice-Présidente du Parti Communiste de  Finlande


11h40 : débat

13h00 : pause repas

 

3ème séance animée par Nicole Cahen, (membre du Bureau exécutif du PGE) et Robert Tangre, (Président de l’asbl Le Progrès)

III.L’Europe occidentale face à la tentation totalitaire de la pensée unique

La « démocratie européenne » se fond dans le moule du néolibéralisme. La pensée unique s’accommode mal de la contestation. La crise est un « bon » prétexte pour mettre en péril les conquêtes sociales et démocratiques. Un contexte propice à la stigmatisation de la gauche alternative et de ses organisations et à la banalisation de l’extrême-droite et des nationalismes.


14h00 : jntervention d’ un(e) représentant(e) de l’AKEL


14h20 : intervention de Nico Cue, président de la Centrale des Métallurgistes de la FGTB (Wallonie/Bruxelles)


14h40 : questions du public


14h55 : jntervention de Paco Frutos, ancien secrétaire général du Parti Communiste d’Espagne, ancien député


15h15 : Belgique : « Quel espace pour un projet communiste ? » par François D’Agostino, membre du Bureau politique du  Parti Communiste Wallonie-Bruxelles


15h35 : débat et conclusions


Fin du séminaire à 16h30.

Inscription vivement souhaitée avant le vendredi 11 janvier par mail à :


leprogres.asbl@skynet.be


ou Le Progrès 11 rue Jules Destrée à 6020 Dampremy


Tél 071/30.39.12


PAF : 5 euros- 3 euros pour les chômeurs, étudiants, pensionnés,…

 

Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles

 

Les commentaires sont fermés.