robert1943 robert1943 robert1943

23/04/2012

1 er dossier : "Les prisons dans un état de délabrement avancé"

nouvelles,grève,prisons,gardiens,policiersSurpopulation et conditions de vie intolérables.

 Il a fallu attendre la double évasion du vendredi 13 avril 2012 et la prise d’otages de deux agents pénitentiaires pour que la grève menée depuis le 8 avril 2012 aboutisse à une prise de conscience. Cela permet de développer les différents points tels la sécurité dans les prisons vis-à-vis des détenus et du personnel carcéral, ainsi que la qualité des infrastructures mêmes. Les deux gardiens de la maison d’arrêt d’Arlon ont été grièvement blessés , l’un au visage et l’autre à la gorge, par les détenus dangereux, qui ont pris la clé des champs. Ils sont activement recherchés par la police.


Conséquence d’une grève

 Suite à ces évènements, et par solidarité avec leurs collègues de Arlon, les agents pénitentiaires ont débrayé. Ce fait oblige les agents de police à suppléer aux absences. Cependant ceux-ci n’ont pas reçu la formation nécessaire pour travailler au sein d’une prison. On constate ainsi le manque de personnel formé, ainsi qu’une insuffisance de l’encadrement, face à l’explosion démographique qui règne dans l’univers carcéral.

Les réactions des prisonniers

 Ceci conduit inévitablement à un traitement inhumain des détenus et cause la multiplication des agressions et des évasions .Toutefois, même si l’on reconnais que la prison n’est pas le paradis où le détenu se croirait dans un hôtel 4 étoiles.

Les responsables politiques y vont alors de leurs propositions

Une assemblée générale avec les syndicats était prévue ce lundi, afin d’élaborer des stratégies pour améliorer les conditions de travail insupportables auxquelles fait face le personnel de la prison au quotidien ainsi que l’amélioration des conditions de détention. La ministre propose d’investir 800 000 euros pour acheter des scanners afin de détecter les objets pointus. Elle insiste aussi sur la nécessité d’élargir les peines alternatives comme le bracelet électronique. La ministre reconnaît en effet qu’il n’y a pas assez de place dans les prisons, et celles qui existent sont de très mauvaises qualité.

Construire de nouveaux lieux de détention ?

 Même si certains observateurs trouvent que construire des prisons n’est pas une panacée, les syndicats veulent par la voix de Michel Jacobs (secrétaire fédéral CSGP prison),  réclament de laisser les détenus dangereux entre eux dans les prisons sécurisées et de laisser les autres avec un peu plus de latitude et revoir toute l’organisation des rentrées de préau et la manière dont on accueille les détenus.

Les prisons explosent

A titre d’exemple d’insalubrité, citons l’explosion démographique de la prison de Forest, dans laquelle vivent 739 détenus .Or elle ne peut accueillir que 402 places. Le seuil de l’insupportable a été atteint et selon le constat effectué par le bâtonnier de l’ordre francophone du barreau de Bruxelles M. Jean Pierre Buyle « les droits fondamentaux des détenus sont bafoués, les normes les plus élémentaires d’hygiène font défaut à cause de l’exiguïté des lieux de vie, de l’impossibilité d’assurer les mouvements vers les lieux des douches, qui se déroulent une fois tous les 3 jours et le linge changé une fois toutes les 4 semaines; le manque de place dans la salle de visite explique aussi le facteur de frustration des détenus.
  
 Awanou Djomo  Wiliam

Commentaires

Il y a vraiment beaucoup de progrès à faire concernant les prisons.... Marie

Écrit par : caf rennes | 24/04/2012

c'est clairement un site somptueux. Alors je partage sur sur mon blog ce lien

Écrit par : assurance auto | 29/08/2012

Les commentaires sont fermés.