robert1943 robert1943 robert1943

30/01/2012

Libres propos: "N’y a-t-il pas un recul véritable au niveau des pensions ?"

nouvelles,pensions,austéritéNous allons tenter de vous prouver le contraire.

 

Nous prenons un salaire de base de 1300 euros en 2002 et nous ajoutons chaque année 2 %

 

Cela donne :


Partons sur un montant virtuel de 1326 euros net.

 

2003 : 1326

2004 : 1352.52

2005 : 1379.57

2006 : 1407.16

2007 : 1435.30

2008 : 1464.01

2009 : 1493.29

2010 : 1523.15

2011 : 1553.62

2012 : 1584.69

 

Si nous calculons la pensions sur les 5 dernières années : 7618.76 : 5= 1523,75 de moyenne.

 

La pension d’un salarié sera de 914.25

                    d’un agent de l’Etat : 1142.81

 

Calculons maintenant sur la moyenne des 10 dernières années : 14519.31 : 10 : 1451.93

 

La pension d’un salarié sera alors de 871.16

                    d’un agent de l’Etat : 1088.95

 

La perte mensuelle du premier sera de 43.09 euros

                                  du second: 53.86 euros

 

Cette démonstration vaut ce qu’elle vaut, elle est uniquement mathématique, elle ne tient compte d’aucun paramètre sinon d’une augmentation annuelle de 2 % et d’une simple moyenne sur 5 ou 10 années.

 

Ce calcul prouve toutefois que la perte pour la pension calculée sur les 10 dernières années sera conséquente pour les divers travailleurs qu’ils soient salariés ou fonctionnaires et ce d’autant plus que nous partons d’un montant commun de 1326 euros net.

 

Alors vous ne seriez pas tous concernés ? Les syndicats sont-ils des profiteurs qui luttent pour leurs avantages personnels ou luttent-ils pour défendre l’intérêt général ? Le vôtre aussi, vous qui récolterez comme toujours les fruits de la lutte des autres vautrés dans votre fauteuil.

 

L’Ombre rouge

Commentaires

Belle démonstration ^^

Écrit par : DELAUNOIS Xavier | 31/01/2012

Les commentaires sont fermés.