robert1943 robert1943 robert1943

Plus de 1,6 million d’enfants sans-abri aux Etats-Unis

nouvelles du progrès,santé,famine,enfants,usaPar Claire Arsenault

Le chiffre a de quoi frapper : aux Etats-Unis, on dénombre plus de 1,6 million d’enfants qui n’ont pas de domicile. Loin de s’atténuer, cette situation dramatique n’a fait qu’empirer. En quatre ans, le nombre d’enfants vivant ainsi dans des voitures, sous une tente, dans un parc a progressé de 38%. Une association spécialisée, Le Centre national pour les familles sans-abri, lance un appel pour agir au plus vite contre ce fléau.

A l’heure où Le Centre national pour les familles sans-abri (National Center on Family Homelessness) publie un rapport révélant qu’aux Etats-Unis, fin 2010, 1,6 million d’enfants n’ont pas de domicile, ce chiffre dramatique est probablement déjà dépassé. Chaque année, en effet, le nombre de familles sans logement ne fait que croître : en quatre ans, leur nombre a augmenté de 38%. L’étude relève aussi que la moitié des enfants sans domicile résident dans six Etats du sud-est alors que presque la même proportion (42%) a six ans et moins. Un tiers des enfants vivent avec une mère seule atteinte d’une maladie chronique.

« Ces enfants sans-abri constituent une part importante de ce tiers-monde qui émerge sur le sol américain, constate en préambule de son rapport, l’association. Un enfant américain sur 45 vit dans une insécurité complète, sans toit sur la tête, le ventre souvent creux, sans savoir d’où pourra bien venir le prochain repas. Malgré le fait qu’ils soient de plus en plus nombreux, ils demeurent invisibles aux yeux de la plupart. Ils ont tout perdu, la sécurité, l’intimité, le confort tout autant que leurs amis, leurs jouets ou leur animal favori… Des pertes qui infligent de profondes et durables cicatrices », soulignent les auteurs.

« Un désastre créé par l’homme »

Les conséquences sur la santé ne sont pas moins dramatiques. Le Centre national a ainsi relevé, sans surprise, que ces enfants souffraient plus souvent de maladies chroniques que les autres, d’asthme, de stress post-traumatique et de troubles émotionnels. Leur scolarité chaotique limite grandement leurs acquis en calcul comme en lecture, autant de handicaps difficiles à surmonter ensuite. Logés au mieux dans des centres d’hébergement ou des motels, faute de place, ces enfants « vivent » fréquemment dans une voiture.

« Il y a actuellement plus d’enfants sans résidence qu’après les cyclones Katrina et Rita. Ce qui est nouveau, remarque le Centre national, c’est que les 1,6 million d’enfants sans-abri sont la conséquence d’un désastre créé par les hommes qui a causé la récession économique ».

Classement décroissant des États américains selon le nombre d’enfants sans domicile fixe

Malgré la sévérité des problèmes décrits, l’association d’aide aux sans-abri constate quelque peu amère, que la réponse de l’Etat américain reste bien limitée proportionnellement à la gravité de la situation. Certains Etats ont néanmoins mis au point des programmes sur 10 ans pour prévenir et mettre fin à la situation des enfants sans-abri. Mais seuls six Etats ont réellement développé une politique de prévention pour endiguer le phénomène.

Cela justifie pleinement la recommandation émise par Le Centre national pour les familles sans-abri qui conseille aux Etats « de mettre fin aux coupes budgétaires des programmes destinés à aider les familles et enfants sans logement, ce qui ne ferait qu’entraîner un nombre plus important de sans domiciles ».


 

Les commentaires sont fermés.