robert1943 robert1943 robert1943

28/11/2011

Monsieur Louis Michel et son numéro à propos de l'Iran sur les ondes de la RTBF

nouvelles freddy guidé,israël,ira,louis michel,nucléaireLe lundi 7 novembre, Monsieur Louis Michel était l'invité de Matin Première et s'exprimait dans sa langue de bois libérale coutumière notamment sur le sort des malheureuses classes moyennes que l'on menaçait de frapper à nouveau durant la période d'austérité actuelle. Ce discours habituel de la droite à propos de ces pauvres petits riches ne nous surprend plus...


Non, ce sont dans les dernières minutes d'intervention radiophonique que Monsieur Louis Michel nous a étonnés, il lance une violente diatribe contre l'Iran. Dans le jeu des questions et réponses ultérieurs, à un moment où il devient quasiment impossible à l'auditeur de réagir, il nous sort des énormités du style "Israël est une grande démocratie". Ah, elle est belle la démocratie israélienne qui accorde plus de droits au juifs qu'aux goys. Elle est jolie la démocratie israélienne qui autorise ses colons à s'armer jusqu'aux dents afin d'occire de l'arabe comme ils l'entendent. Des enfants arabes dans les geôles israéliennes sont un fameux gage de démocratie... La liste est longue pour énumérer les actes et prises de positions qui font de ce pays une démocratie joviale dont bien des dictatures tels que l'Iran feraient bien de s'inspirer...

Et puis tout à coup, Monsieur Louis Michel se lâche : "S'il le faut, l'option militaire est nécessaire". Comprenez "une bonne petite bombe atomique sur la tronche leur fera le plus grand bien à ces Iraniens"... Il faut oser sortir une telle énormité à quatre jours de la commémoration de la fin d'une des plus grandes boucheries du XX ème siècle... Et tout à coup, ce grand stratège nous sort une justification alambiquée : le Droit international qui autorise une option militaire si l'on soupçonne un pays de constituer une future menace.

Quelle imagination ! Où va-t-il chercher tout ça ?

Mais ce qui choque dans cette histoire, ce ne sont pas les propos de Monsieur Louis Michel mais plutôt ceux d'Israël qui réclame audacieusement qu'une résolution de l'ONU mette un terme aux recherches nucléaires iraniennes. Ce pays se hasarde à réclamer l'application d'une résolution, lui qui s'assied sur toutes les résolutions votées à son encontre. C'est un peu comme si un clown demandait au directeur du cirque d'apposer un écriteau "Défense de rire" à l'entrée du cirque ...

Freddy Guidé

 

Les commentaires sont fermés.