robert1943 robert1943 robert1943

La débâcle nationale.

bart dewever,nva,sécurité sociale,services publics

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21 juillet 2011 : la drache, oui comme d’habitude. La débâcle, il fallait s’y attendre. Je suis républicain mais je ne peux m’empêcher d’avoir des sentiments émus pour Albert II. Assis sur un trône qui vacille, il sort de sa réserve et donne du poing sur la table. Son discours du 21 juillet était assez pathétique après 402 jours à la tête d’un pays qui se passe de gouvernement. Ce discours est sans doute partagé par pas mal de nos concitoyens qui pleurent la fin d’un pays créé artificiellement par les grandes puissances européennes (France, Angleterre et Allemagne). Ce pays risque d’imploser, se cacher la vérité serait se mentir. De crise en crise, le fossé qui sépare les deux grandes communautés va en s’élargissant. Et la majorité d’entre nous se raccrochent au passé sans envisager l’avenir ou du moins s’y préparer.

 

 

Il doit manquer de mathématiciens en Wallonie…

Démonstration :

2010 : la NVA obtient 27 % des voix flamandes.
2011 : les sondages prédisent une montée de son score à 41 % auxquels, il faut ajouter les voix du Vlaams Belang (Etrange, plus personne ne parle de ceux-là). Alors les 7 partis appellent de tous leurs vœux la participation du CDN&V. Ce dernier se fait-il désirer ? Bien sûr que non car ses dirigeants savent calculer: la perte de leurs électeurs en faveur de la NVA.
CQFD : le tout représente largement plus de 50 % de nos compatriotes du nord. Est-ce nouveau ? Non. Prenez la peine de lire les déclarations reprises ci-dessous.

….. Les Wallons sont donc vaincus et pour longtemps. Ils mettent maintenant dans le suffrage universel l’espoir d’une revanche. Il n’est pas du tout certain que le suffrage universel la leur procurera. Il n’est pas du tout certain qu’un gouvernement de gauche oserait s’affranchir de la tutelle flamingante. D’ailleurs, les Flamands, plus nombreux déjà, sont plus prolifiques. Les Wallons sont donc, et seront de plus en plus, exposés à voir le pouvoir central contrecarrer leurs directions mentales, anéantir leurs espoirs, leur imposer des conceptions étrangères,…

Jules DESTREE (député socialiste de Charleroi)
La lettre au roi en 1912.

…. En Belgique, le suffrage universel est un mythe. C’est le peuple qui désigne ses représentants, mais c’est la démographie qui décide quels sont ceux qui dirigeront tous les appareils, politiques, économiques, sociaux, culturels,…

André RENARD (syndicaliste liégeois)
A propos d’une synthèse applicable à deux peuples et à trois communautés.
(Revue Synthèses n° 186, novembre 1961).

Bart sait que la nation flamande représente plus de 60 % de notre population globale.
Bart représente la droite populiste, la droite ultra sur l’échiquier politique flamand, belge et européen.
Bart sait qu’il peut compter sur la compréhension du patronat flamand.
Bart sait que l’Europe du capital va dans son sens : assaut sur la sécurité sociale, attaque et privatisation des services publics, augmentation de la fiscalité : les riches plus riches, les pauvres plus pauvres.
Bart n’est pas l’imbécile que nous tournons en dérision. C’est un homme politique qui se sait soutenu par une droite dure idéologiquement comme cela se passe en Italie avec Bossi ou ailleurs en Hongrie qui invente les camps de travailleurs pour chômeurs, en Estonie où les troupes fascistes défilent dans les rues ou encore en Roumanie où le président glorifie l’image du dictateur Antonescu allié d’Hitler…

Et nous pendant ce temps, nous pleurons… Où est donc passée notre fierté ?

L’Ombre rouge
   

Commentaires

  • De très bon éléments d'aurgumentaire, avec des références bonnes à rappeller

Les commentaires sont fermés.