robert1943 robert1943 robert1943

L'histoire du Secours populaire, une profonde évolution.

SPF.gifCréé en 1945, le Secours populaire français est l'héritier de nombreux courants d'entraide qui ont marqué notre pays et l'Europe, comme l'illustre sa devise : « Tout ce qui est humain est nôtre ».

Au fil des années, le Secours populaire a considérablement évolué. Son orientation, ses règles de conduite, son langage se sont renouvelés avec l'affirmation de rassembler en son sein des gens de cœur quels que soient par ailleurs leurs engagements, leurs sympathies politiques, philosophiques ou religieuses, sans aucune distinction de race, de sexe, d'âge ou de niveau social. L'objectif est de pratiquer ensemble une solidarité populaire agissant sur les conséquences des drames vécus par des personnes, individuellement ou collectivement, sans se prononcer sur les causes de ceux-ci.

Grand mouvement décentralisé, le Secours populaire d’aujourd’hui est un espace de liberté regroupant 98 fédérations départementales et professionnelles, ainsi qu’un peu plus de 600 comités. Ce mouvement permet à chaque personne de cœur de s'investir personnellement dans la pratique de la solidarité.

Genèse du mouvement

En 1926, le Secours Rouge International est créé. Il se veut être la "Croix Rouge du Peuple" avec une "section française" à laquelle participent les communistes, les antifascistes, des intellectuels de renom tels Henri Barbusse, Romain Rolland...

L’association organise la solidarité à l’égard des prisonniers et déportés. Dès cette période, elle développe des activités sociales destinées aux enfants démunis : colonies de vacances, aide aux enfants des chômeurs...

En 1936, l’association change de nom et devient le Secours populaire de France et des colonies. Les fondateurs affirment leur volonté de réunir au sein de l’association des gens de cœur "de toutes opinions, de croyance et de non-croyance". Durant la Seconde Guerre mondiale, l’association est dissoute et ce, dès 1939. La moitié des responsables départementaux du Secours populaire de France et des colonies ont été fusillés ou sont morts en déportation.

Le Secours populaire français

Les activités de solidarité reprennent dès la libération en août 1944, elles s’adressent en priorité aux enfants et aux prisonniers de guerre.

Le 15 novembre 1945 naît le Secours populaire français. L’association se compose de femmes et d’hommes de cœur qui, pour beaucoup d’entre eux, ont connu les camps de déportation, les prisons, la vie clandestine durant la Seconde Guerre mondiale. Ils souhaitent doter la France libérée d’une grande association de "solidarité populaire". Continuant sans relâche son travail de solidarité auprès des personnes défavorisées, le Secours populaires devient au fil des années l’une des principales associations françaises luttant contre la précarité et l’exclusion. Son travail auprès des enfants amène le SPF à être agréé association nationale d'éducation populaire le 10 janvier 1983, puis reconnu d'utilité publique le 12 mars 1985, et enfin en 2000, reconnu association complémentaire de l'enseignement public.

Entre temps, le Secours populaire sera nommé Grande cause nationale en 1991, en 1994 avec 29 autres associations pour son action dans le cadre de la lutte contre l'exclusion, en 1997 avec d'autres associations pour son action de formation dans la lutte contre la maltraitance des enfants, en 1999 avec 10 autres associations pour son activité en faveur du développement de l'esprit civique.

Les commentaires sont fermés.