robert1943 robert1943 robert1943

Sondage européen sur Israël

israël,palestine,occupation,colonisation,sondageUn sondage européen révèle un décalage massif entre les gouvernements et les populations sur le conflit en Palestine et une désillusion massive au sujet d'IsraëlPar Middle East Monitor

Le Centre d'études Al-Jazeera, en collaboration avec le Middle East Monitor (MEMO) et le European Muslim Research Centre (EMRC) de l'Université d'Exeter ont mené une étude commune en janvier 2011 pour évaluer les perceptions britanniques et européennes sur le conflit en cours Israël/Palestine. Aucune étude importante de ce type n'a été entreprise au niveau européen depuis octobre 2003, lorsqu'une enquête conduite par la Commission européenne révélait qu'environ 60% des Européens considéraient Israël comme la plus grande menace à la paix mondiale.

Un sondage européen révèle un décalage massif entre les gouvernements et les populations sur le conflit en Palestine et une désillusion massive au sujet d'IsraëlPar Middle East Monitor
Le Centre d'études Al-Jazeera, en collaboration avec le Middle East Monitor (MEMO) et le European Muslim Research Centre (EMRC) de l'Université d'Exeter ont mené une étude commune en janvier 2011 pour évaluer les perceptions britanniques et européennes sur le conflit en cours Israël/Palestine. Aucune étude importante de ce type n'a été entreprise au niveau européen depuis octobre 2003, lorsqu'une enquête conduite par la Commission européenne révélait qu'environ 60% des Européens considéraient Israël comme la plus grande menace à la paix mondiale.

Cette dernière recherche de l'institut de sondage gouvernemental ICM et de l'unité de recherche sociale a été menée dans six grands pays européens : Grande-Bretagne, France, Espagne, Pays-Bas, Allemagne et Italie.

Voici quelques-unes des conclusions principales :

1. A peine 10% des Européens pensent que leur pays doit soutenir Israël plus que les Palestiniens ; alors que près de quatre fois plus, 39%, sont en désaccord.

2. Une nette majorité d'Européens, 58%, est opposée à une modification du droit qui faciliterait les visites en Europe des dirigeants accusés de crime de guerre ; seuls 10% sont d'accord pour faire de tels changements. Plus intéressant, au Royaume-Uni, où cette question fait l'objet de débats virulents, les Conservateurs se sont engagés à modifier la loi alors que seul 7% de la population soutient ce changement. C'est le pourcentage le plus bas en Europe. Il faut noter que 2.000 personnes ont été interrogées au Royaume-Uni, avec une marge d'erreur de 2%. Pourtant, le gouvernement est déterminé à pousser de l'avant cette décision impopulaire.


3. 34% pensent qu'Israël n'est PAS une démocratie, alors que moins de la moitié, 45%, pensent que c'est une démocratie. En Italie et en Espagne, 41% pensent qu'Israël n'est pas une démocratie.


4. 65% estiment qu'Israël ne traite PAS tous les groupes religieux de la même manière, seuls 13% pensent qu'il le fait.

5. 45% des Européens pensent que le Hamas devrait faire partie du processus de paix, seuls 25% pensent qu'il doit en être exclus. Au Royaume-Uni, 44% veulent que le Hamas soit intégré, et seuls 19% sont contre. Il est intéressant de noter qu'une enquête récente du Institute for Jewish Policy Research sur l'opinion des Juifs britanniques montrait que 52% approuvaient des négociations avec le Hamas dans le processus de paix.

6. 50% estiment que critiquer Israël n'est pas antisémite, alors que 12% considèrent que c'est antisémite.

Le rapport complet, intitulé "Perceptions de l'opinion publique européenne sur le conflit Israël/Palestine" a été diffusé le dimanche 13 mars et sera disponible sur le site MEMO. Le Middle East Monitor (MEMO) est un institut de recherche médiatique indépendant créé au Royaume-Uni en 2009 pour promouvoir une couverture juste et exacte sur les questions du Moyen Orient, et en particulier sur la question palestinienne dans les médias occidentaux.

 

Les commentaires sont fermés.