robert1943 robert1943 robert1943

06/03/2011

Des « climato-sceptiques » financés par des entreprises européennes

pollution,solvay,climatà-sceptiquesSelon un rapport d’une ONG, plusieurs entreprises installées en Belgique financent des responsables politiques américains contestant le réchauffement climatique. L’entreprise belge Solvay s’estime erronément citée.

Des entreprises européennes polluantes financent des responsables politiques américains contestant le réchauffement climatique et s’opposant dès lors à des mesures pour le combattre, affirme l’ONG Climate Action Network (CAN) Europe dans un rapport publié lundi.


Plusieurs entreprises installées en Belgique – comme Arcelor Mittal, GDF Suez, BASF, Bayer et Solvay – financent, selon ce rapport fondé sur l’analyse de données de la commission électorale fédérale américains, d’éminents « climato-sceptiques ».

« C’est troublant que ces pollueurs européens financent des croisés anti climat aux Etats-Unis tout en combattant simultanément des législations fortes sur le climat en Europe », a souligné un responsable de Can Europe, Tomas Wyns. Ces mêmes sociétés s’opposent à ce que l’Europe décide de nouvelles réductions d’émissions de gaz à effet de serre (GES) tant que les Etats-Unis ne font pas de même. Cette analyse révèle des flux financiers très précis provenant de quelques-uns des gros pollueurs européens.

Selon le rapport, ces entreprises ont ainsi tenté d’influencer la législation américaine sur le climat et l’énergie en finançant des candidats qui s’opposent à une politique américaine destinée à combattre le réchauffement climatique.

Des gros producteurs européens de GES – Lafarge, GDF Suez, EON, BP, BASF, Bayer, Solvay et ArcelorMittal – ont versé 240.200 dollars (environ 172.000 euros) à des sénateurs bloquant une législation sur le climat. Ce montant équivaut à près de 80 % de l’argent que ces entreprises ont dépensé pour les élections sénatoriales en 2010.

Solvay citée

Dans cette liste figure l’entreprise belge Solvay (pour 40.000 dollars). L’entreprise chimique s’estime erronément citée dans ce rapport. Les versements proviennent de son ancienne division pharmaceutique aux Etats-Unis vendue l’année dernière au groupe Abbott.

AFP avec Belga

Commentaires

En résumé, on va dire haut et fort que je n'ai vraiment pas lu un aussi bon billet depuis longtemps!
Si tu veux continuer ce débat hors lieu publique, j'ai laissé mon adresse e-mail.
J'espère bientôt relire des informations semblables à celle ci .
Cordialement, Julie.

Écrit par : Poele-et-bois.com | 10/02/2012

Merci Julie,
Les matières nécessitant une autre information sont tellement nombreuses que nous sommes obligés de "folâtrer" Ce domaine nous devrons y revenir, cela va de soi.
Puis-je proposer de vous inscrire suir la page d'accueil du blog pour recevoir nos newsletters qui sont expédiées une ou deux fois par mois.
Bien à vous, Le blogmaster

Écrit par : Nouvelles | 10/02/2012

C'est un problème qui doit intéresser tout le monde ! Votre site est vraiment très bien fait, il y t-il un flux rss pour le suivre ?

Écrit par : assurence | 22/03/2012

Les commentaires sont fermés.