robert1943 robert1943 robert1943

14/08/2010

Le 18 brumaire de Naboleon Sarkozy !

naboléon.jpgCamarade,

Ce dimanche, tandis que le peuple de droite noiera sa défaite annoncée dans une partie de pêche à la ligne, le peuple de gauche savourera sa victoire même si ses couleurs paraîtront bien pâles. Martine « la gagne » et Ségolène « la victorieuse » revendiqueront chacune le droit de guider le troupeau des éléphants en évitant d’écraser les souris vertes et de désespérer le front des « gauches ».

Le combat révolutionnaire, lui, fourbira ses armes en vue de l’indispensable troisième tour social. C’est que ce n’est pas tout de « battre la droite », encore faut-il forcer la main des sociaux-traîtres de tout poil afin qu’ils exproprient le Kapital ! Pour cela, il faudra un peu plus que de faire la file en compagnie des électeurs de Marine. Il faudra s’armer de patience autant que de volonté, on ne déclenche pas une révolution en Sarkozie sans méthode.


Quelle méthode me demandes-tu ? Et bien Camarade, la méthode, KoKomag te la donne sans faux-semblant, en un temps, trois mouvements !

Il s’agit de s’unir pour éradiquer le fascisme, de battre la droite et de critiquer « la gauche »

S’unir

Qui veut bâtir une société sans classe ne peut le faire sans solidarité de classe. Cesse donc de rêver « à l’américaine », on ne s’échappe jamais en masse de la classe ouvrière et on ne rejoint pas impunément la bourgeoisie. Oublie donc les fausses oppositions entre auvergnats de souche et bougnoules d’importation, tout prolétaire qui arrive sur le territoire est un ennemi de plus pour le capital national. Ensemble, rendons la Sarkozie impossible !

Éradiquer le fascisme

Le « phénix »(sic) se sent renaître de ses cendres… toujours cette obsession pour les fours, de Poujade en galéjade, il se prétend populaire, il n’est que populiste ! L’héritière du borgne se sent pousser des airs d’Alessandra Mussolini mais elle est juste bonne à débattre avec Besson le traître. Camarade, entre eux et nous les rapports sont simples, le premier arrivé au pouvoir devra descendre l’autre. Pour KoKomag, le fascisme n’est pas à débattre mais à abattre !

Battre la droite

La majorité, le parti de l’ordre et de la sécurité, garant des traditions régionales et de l’identité « qui se mérite » a encore des ressources financières à revendre et peut toujours compter sur la connerie de beaucoup. Les nervis locaux du capitalisme mondialisé, la bourgeoisie compradore de la seconde région aérienne de l’empire américain n’a certainement pas dit son dernier mot. Sois sûr, camarade qu’elle n’hésitera pas à chevaucher la bête immonde si elle se sent en perte de vitesse. Pour cela, il est nécessaire de faire front avec les sociaux traîtres car la défaite annoncée doit être la plus cinglante possible ! C’est ce dimanche mais çà se mérite tous les jours !

Critiquer la gauche

On vote pour eux (presque toujours), on lutte avec eux (pas toujours) mais on se fait « maître » par eux (quasi toujours). Les lendemains qui déchantent, les tournants de rigueurs, l’apprentissage de la culture de gouvernement sont les maladies honteuses de « la gauche ». De la conspiration des thermidoriens au socialisme dans un seul pays, en passant par les fusillades versaillaises, l’histoire de la gauche est une longue suite de trahisons « raisonnables ». Ces dures leçons de chose ne doivent cependant pas décourager Billancourt surtout depuis que l’usine a fermé. Les révolutions foirent comme le dit avec pédanterie Bernard « Gloup Gloup » Henri Levy depuis trente ans, et alors, est-ce une raison suffisante pour cesser d’être révolutionnaire ? Certainement pas, mais pas aveuglément, Camarade !

Après tout, si Jean Ferrat est mort cette semaine, ce n’est pas pour cela que nous arrêterons de chanter ses chansons !

Extraits de Kokomag du 22-03-10

18:29 Écrit par nouvelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.